L’alimentation de la femme allaitante

2 0
L’alimentation de la femme allaitante L’alimentation de la femme allaitante - Crédit : Fotolia
Quand on parle de l’alimentation de la femme allaitante, on entend tout et son contraire. Tel aliment ferait produire plus de lait, tel autre provoquerait des coliques qui seraient cependant calmées par telle tisane… Les parents font le point avec le docteur Marie Thirion, pédiatre spécialiste de l’allaitement, auteure de "l’Allaitement" (Albin Michel).

 

Une femme qui allaite doit-elle manger plus que d’habitude ?
A peine ou même pas du tout. Effectivement, le fait de produire du lait prend de l’énergie mais il ne s’agit pas de manger pour deux. Le corps effectue un meilleur rendement : il utilise les nutriments de manière optimale et tout est adapté pour que la maman puisse fournir suffisamment de lait sans manger plus. Il n’y a pas de règle, il suffit que la maman suive sa faim.


Nos grands-mères conseillent souvent de manger des laitages pour produire du lait, qu’en est-il ?
Il faut effectivement des laitages pour avoir du calcium mais ce n’est pas en buvant beaucoup de lait que l’on va éviter l’ostéoporose par exemple. Pendant l’allaitement, les os perdent un peu de calcium mais à la fin de l’allaitement, ils se reconstituent et sont plus forts qu’avant.


L’allaitement peut-il entraîner des carences ?
Les seules carences dangereuses reconnues concernent les végétariennes strictes. Il y a dans ce cas un risque de carence en vitamine B12 et il est utile de les supplémenter. Dans le cas d’une alimentation équilibrée, il n’y a pas besoin de complément vitaminé sauf peut-être d’un peu de fer.

Y’a-t-il des aliments qui font produire plus de lait ?
Il n’y a pas de réponse scientifique à cette question car il n’y a jamais eu d’étude faite, sauf sur le malt. Cependant, il s’agit d’une étude belge qui n’a jamais été recontrôlée. On ne sait donc pas scientifiquement quels sont les aliments galactogènes. Dans toutes les cultures, il y a des aliments considérés comme galactogènes. C’est aussi très familial. Je me souviens d’une femme qui était persuadée que les pois gourmands lui faisaient produire plus de lait. Elle a transmis cette idée à ses filles qui feront sans doute de même avec les leurs. Même quand on parle de médicaments galactogènes, il n’y a pas de preuve scientifique.

Y’a-t-il des choses interdites ?
L’alcool doit être formellement interdit. Il passe dans le lait et bloque un peu le réflexe d’éjection. Donner du lait juste après avoir bu, c’est donner la même dose d’alcool que celle que  l’on a dans le sang et on le sait, l’alcool n’est pas bon pour le cerveau des nouveaux nés.
En ce qui concerne les aliments, rien n’est prouvé scientifiquement mais rien n’est interdit. Quand on parle des coliques par exemple, il n’y a pas d’aliments qui favorisent les coliques. Cela ne sert à rien de bannir les boissons gazeuses car le gaz des boissons ne passe pas dans le lait. Les coliques du nourrisson relèvent d’une immaturité intestinale durant les trois premiers mois de vie du bébé et n’ont rien à voir avec l’alimentation de la maman qui allaite. Cependant, si un bébé a des réactions intenses au niveau digestif, on peut supprimer quelques aliments réputés allergisants pendant une dizaine de jour et voir s’il y a une amélioration.
Il est tout de même préférable de manière générale d’éviter de manger ou de boire trop sucré.

Ce que l’on peut conseiller à la maman durant la grossesse et l’allaitement, c’est d’avoir une alimentation la plus saine et la plus bio possible. Les pesticides, les colorants, les additifs alimentaires passent dans le lait et on découvre maintenant qu’ils risquent d’avoir des conséquences à long terme et une action néfastes sur les futurs adultes que sont les bébés. Il est préférable de manger des œufs bio, de la farine bio, du lait bio et d’éviter les produits manufacturés. En lisant les étiquettes, on se rend compte du grand nombre d’additifs présents dans nos aliments.

Peut-on entamer un régime quand on allaite ?
Nous stockons les différents additifs alimentaires et pesticides évoqués plus haut dans nos graisses. Il ne faudrait pas faire de régime amaigrissant pendant la grossesse ou l’allaitement car ce n’est pas le moment d’aller puiser dans ces graisses-là. On pourra maigrir une fois l’allaitement terminé.

Comment gérer les fringales qui surviennent parfois après les tétées ?
Il vaut mieux les prévenir et manger juste avant ou pendant la tétée. On va privilégier les sucres lents en prenant par exemple une tranche de pain le moins industrialisé possible (en évitant notamment le pain en tranche sous vide qui est très trafiqué) avec un peu de beurre et un fruit. Cette collation va permettre d’éviter de se jeter ensuite sur les sucres rapides qui ne vont pas rassasier et créer une nouvelle envie de sucré quelques heures plus tard.

 



Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !


Commentaires 3 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
Par Graine de parents Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
L’alimentation de la femme allaitante
Par Graine de parents L’alimentation de la femme allaitante
Allaiter des jumeaux, on s’y prend comment ?
Par Graine de parents Allaiter des jumeaux, on s’y prend comment ?
Allaiter en public : On tente ou pas ?
Par Graine de parents Allaiter en public : On tente ou pas ?
L’allaitement mixte
Par C. Didierjean-Jouveau, la Leche League L’allaitement mixte

à lire aussi

Par E. Colin, Sage-femme
Les maux de l’allaitement
Les maux de l’allaitement
Par A. Brice, Infirmière puéricultrice
Comment choisir un biberon pour son bébé ?
Comment choisir un biberon pour son bébé ?
Par C. Didierjean-Jouveau, la Leche League
Dans quelle position allaiter ?
Dans quelle position allaiter ?
Par Graine de Curieux
La maman au 7e mois de sa grossesse
La maman au 7e mois de sa grossesse
Par L. Teyssendier, Maman de 3 enfants
Pouce ou tétine ? Tétine, sans hésitation !
Pouce ou tétine ? Tétine, sans hésitation !
Laissez votre commentaire
3 Commentaires
28/02/2017 10:11
Merci pour votre article concernant l'alimentation de la maman allaitante. Ma belle-mère voulait absolument me gaver de lait, de yaourts et de fromages pour que je produise du lait de qualité à offrir à son petit-fils chéri. Cela devenait une obsession. Après avoir lu votre article, je le lui ai envoyé et nous avons pu parler des croyances anciennes d'une manière calme et adulte. Désormais, j'avoue avoir quelques fringales dues à la fatigue et je m'autorise ces petits plaisirs, mais dans l'ensemble vous m'avez permis d'affronter avec sagesse le problème de l'alimentation de la jeune maman.
06/03/2017 17:01
Ne pas manger plus mais manger mieux. Voilà un excellent conseil. Je vous remercie pour cet article édifiant, dans lequel j'ai trouvé des astuces pour laisser s'exprimer ma gourmandise sans abuser ni culpabiliser. Adieu le régime ! Depuis que j'applique vos conseils d'alimentation diversifiée, riche en éléments essentiels, que je ne me gave plus de lait et que je mange des sucres lents juste avant une tétée, je maigris naturellement ! Mon corps se remet en place tout seul, mon enfant grossit bien et je ne me sens aucunement frustrée. Un grand merci !
15/03/2017 09:40
Votre article : L'alimentation de la femme allaitante a suscité une belle discussion entre mon mari et moi. Nous voici partis dans l'aventure du bio et de la nourriture saine. Avant d'avoir notre bébé, nous nous contentions de nous nourrir. Aujourd'hui, nous prenons chaque jour le soin de choisir nos fruits et nos légumes bio, de les assortir pour manger de manière équilibrée et responsable. Maintenant que nous sommes une famille et que ma façon de vivre a un impact direct sur notre enfant, nous devenons des adultes responsables. Nous vous remercions pour cette prise de conscience.