Faut-il laisser pleurer un bébé ?

3
Faut-il laisser pleurer un bébé ? Faut-il laisser un bébé pleurer ? - Crédit : Fotolia

Faut-il laisser un bébé pleurer ? Que faire quand il pleure ? Voilà une question qui fait débat et chaque génération a son avis sur la question. Comment réagir face aux pleurs d’un bébé ? Valérie Gerduyn, infirmière puéricultrice répond aux inquiétudes des parents sur ce sujet.

Après vous être demander pourquoi votre bébé pleure-t-il, il est important de savoir comment y faire face. 

Apprenez à connaître votre enfant

Valérie Gerduyn : "La solution ne se trouve pas toujours rapidement. Vous allez apprendre beaucoup au contact de votre enfant, et cela va venir au fur et à mesure. On découvre son bébé et on apprend à reconnaître ses pleurs. Il ne faut pas se dire que l’on est une mauvaise mère ou un mauvais père si l’on n’y arrive pas car parfois, c’est plus difficile. Au début, quand votre bébé pleure les conseils sont plutôt évidents : commencez par le prendre dans les bras, parlez-lui et vérifier si tout va bien : On change la couche si elle est sale, on nourrit le bébé s’il a faim, etc. Parfois les pleurs continuent, on le berce doucement et on l’accompagne par la parole pour soulager ses angoisses."


Posez-vous les bonnes questions

Valérie Gerduyn : "Il y a certaines questions qui ne se posent pas toujours les parents et qui peuvent être une des raisons pour laquelle leur bébé pleure :
- Vérifiez que votre bébé n'a ni trop chaud (pas plus de 19°c dans la pièce ), ni trop froid, que la lumière n'est pas trop vive et qu'il n'a pas les fesses irritées.
- A force de rester sur le dos sans pouvoir bouger, ses cris de protestation peuvent simplement vous signaler qu'il aimerait bien changer d'horizon. Installez-le près de vous sur un tapis d'éveil ou dans un transat. Distrait par vos faits et gestes, il oubliera vite ses pleurs.
- Assurez-vous également qu'il ne souffre pas de coliques. Celles-ci se manifestent souvent après les repas, de préférence en fin de journée : Votre bébé s'agite, se tortille et son ventre peut alors être ballonné. Dans ce cas, vous pouvez tenter de l'apaiser en l'allongeant sur votre avant-bras, le ventre soutenu par votre main, qui le masse doucement."

Mais alors, faut-il le laisser pleurer ?

Valérie Gerduyn : "Non, on ne laisse pas pleurer un bébé plus de quelques minutes pour assurer sa sécurité affective. Des études ont montré qu’un bébé qu’on ne laisse pas pleurer va pleurer moins longtemps par la suite qu’un bébé qu’on a laissé pleurer. Le premier est en confiance, il a intégré qu’on ne va pas le laisser pleurer et que son entourage va agir pour son bien-être. Jusqu’à 6 mois voire un an, on ne laisse pas pleurer un bébé trop longtemps. 
Il faut savoir que les pleurs d’un bébé peuvent rendre fou et que ça peut arriver à tout le monde de craquer. Si l’on se sent à bout, il faut appeler au secours ! Si l’on peut, on passe le relais à quelqu’un d’autre. Le mieux est de sortir prendre l’air et de se changer les idées. Cela ne sert à rien de rester près du bébé si l’on est trop énervé. Cela ne rassure pas l’enfant et des choses graves peuvent arriver comme une envie de le secouer, ce qu’il ne faut surtout jamais faire! Si l’on se retrouve seul avec ce genre d’idées, à bout de nerf, alors il vaut mieux laisser le bébé pleurer dans son lit où il est en sécurité, on ferme les portes et on s’isole pour faire le vide et se calmer."


A savoir !
Un bébé de 6 semaines pleure souvent, environ 3 heures par jour. Les pleurs témoignent d'une bonne santé psychique de l'enfant. Le cap des 3 mois et celui des 9 mois sont souvent difficiles à passer car il n'est pas rare que les pleurs redoublent au cours de ces périodes délicates. Tenez bon !

 

Cet article vous a été utile ? Réagissez en commentaire ! 
Commentaires 3 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Le pleur est une question de survie pour un bébé
Par Graine de parents Le pleur est une question de survie pour un bébé
Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Par Graine de parents Faut-il laisser pleurer un bébé ?
L'enfant a besoin qu'on le respecte
Par Graine de parents L'enfant a besoin qu'on le respecte
L'enfant a besoin d'attention
Par Graine de parents L'enfant a besoin d'attention
L’âge du non, une étape incontournable ?
Par Graine de parents L’âge du non, une étape incontournable ?

Top 5 articles

Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?
Par Graine de parents
Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?
Laissez votre commentaire

3 Commentaires
28/02/2017 10:08
Un grand merci pour cet article concernant les pleurs du bébé. Autour de moi et sur internet, j'ai tellement entendu qu'il ne faut pas céder aux pleurs de son enfant que je ne savais plus que faire. Mon mari et moi avions la conviction de parents qu'il fallait agir mais notre entourage était tellement persuasif. En quelques semaines, après la lecture de votre site, mon bébé s'est apaisé. Il s'est mis à pleurer de moins en moins souvent et de moins en moins fort. J'ai l'impression qu'il est plus serein et confiant. A 3 mois, il fait presque ses nuits !
06/03/2017 17:09
A la naissance de ma fille, j'ai rapidement été prise de panique en l'entendant pleurer presque en permanence. Votre article : Faut-il laisser pleurer un bébé m'a permis de comprendre que j'avais besoin d'aide. Depuis que mon compagnon s'occupe de notre fille et intervient lorsqu'elle se met à pleurer, j'aborde la parentalité avec plus de calme. J'arrive même à intervenir de temps en temps sans craindre ces pleurs. J'avais peur d'être une mauvaise mère mais grâce à vous, j'ai compris que j'étais simplement une personne sensible. Merci pour vos mots de réconfort.
15/03/2017 09:48
Votre article est très intéressant. A la question faut-il laisser pleurer un bébé, il est difficile de répondre en un seul mot. Les gens qui n'ont pas d'enfants ont tendance à juger que les pleurs sont normaux et qu'il ne faut pas s'en préoccuper. Sauf que pour un père impuissant, c'est insupportable. Ma femme nourrit notre bébé au sein et je me sentais complètement inutile lorsqu'il se mettait à pleurer. Désormais, j'apprends à le prendre dans mes bras, à le bercer, à lui parler et à le donner à sa mère lorsqu'il a faim. Notre relation familiale est devenue plus forte après avoir lu votre article.