Les caprices et les colères, quelle galère !

0 0
Les caprices et les colères, quelle galère ! Les caprices et les colères, quelle galère ! - Crédit : Fotolia
Colères et caprices, ça vous parle ? Qui n'a pas connu la honte de sa vie face au regard de toute la file d'attente de la boulangerie du quartier lorsque son enfant fait un caprice, hurle et se roule par terre devant la vitrine de bonbons ? Ou bien, qui n'a pas senti ses nerfs exploser lorsque son enfant refuse catégoriquement de faire ce qu'on lui demande depuis bientôt 15 mn ? Quel sacerdoce que d'être parent durant cette période critique des 2-3 ans !


Tentons de décrypter ce qui se joue pour les tout-petits et réfléchissons ensemble au moyen de les aider à passer cette étape.

 
De la confrontation à l'affirmation
A la crèche, la section dite des grands (2-3 ans) correspond bien souvent à la période « rebelle » de nos tout-petits. Il n'est pas rare alors de les entendre nous dire « non » à chaque demande, de les voir s'en aller dans l'autre sens lorsqu'on les appelle, ou encore se mettre dans des colères noires si on leur refuse de faire ce qu'ils veulent.
Bien souvent, nous pensons à tort que les enfants réagissent comme cela pour nous faire enrager ou le font exprès pour nous mettre hors de nous. Plusieurs phénomènes complexes se mettent en place à leur niveau.
Ce qu'ils nous font vivre n'est pas évident à gérer, certes, mais cela ne l'est pas non plus pour eux. Un double mouvement s'opère en eux, d'un côté ils sont attirés par le fait de faire seuls et de l'autre, ils ont peur de perdre leur statut privilégié de tout-petit.
Ce sont ces sentiments contradictoires qui se heurtent et créent des émotions si intenses en eux. N'ayant pas un langage suffisamment fourni pour exprimer ces tensions, elles se libèrent physiquement par des cris, des trépignements, des mouvements forts.

Accompagner, encadrer, patienter
En crèche, nous prenons en compte ce que l'enfant exprime à travers ces manifestations de colère, de frustration ou d'angoisse. Il est important qu'il puisse exprimer physiquement ce qu'il se passe en lui. Cependant, nous apportons un cadre à cette expression. Considérant que les enfants apprennent à vivre ensemble, il nous apparaît essentiel qu'ils se respectent entre eux.
Tout d'abord, nous accompagnons l'enfant en mettant des mots sur ses émotions tout en nous mettant à sa hauteur (« tu n'es pas content », « tu sembles en colère »). Ainsi, il pourra par la suite lui-même expliquer ce qu'il vit et organiser sa pensée en ce sens.
D'autre part, nous mettons en place des lieux où les enfants peuvent exprimer leurs émotions « bruyantes ». Cet endroit se veut contenant et rassurant (transat, matelas avec coussins). Ainsi, ils ne perturbent, ni ne sont perturbés par le reste du groupe.
Enfin, nous nous armons de patience. En aucun cas, la guerre des nerfs qui se lance ne doit nous atteindre. Alors, entraide et passage de relais entre membres de l'équipe doivent se mettre en place. Il suffit parfois de patienter quelques minutes avant de voir le petit « résistant » faire de lui-même ce qu'il refusait l'instant précédent. L'impatience de l'adulte peut parfois conduire au conflit, alors laissons-lui le temps de dépasser ce stade délicat.

Pour conclure, nous pouvons dire que les colères et caprices des jeunes enfants ont pour origine des mouvements internes de construction de la personnalité. Grâce à un accompagnement verbal et à la mise en place d'un cadre pour recevoir et contenir ses émotions débordantes, le tout-petit va peu à peu dépasser ce stade dit d' « opposition ». Et n'oublions pas, c'est vous parents qui définissez et transmettez vos valeurs éducatives et que c'est grâce à ces valeurs qu'ils deviendront des adultes responsables et épanouis. Et comme nous le confirmait Françoise Dolto, rassurons-nous car : « de la frustration naît la création ». 

 

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !

 


Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Les caprices sont une façon de tester les limites parentales
Par Graine de parents Les caprices sont une façon de tester les limites parentales
Le pleur est une question de survie pour un bébé
Par Graine de parents Le pleur est une question de survie pour un bébé
L’âge du non, une étape incontournable ?
Par C. Brunet, Psychologue clinicienne et psychothérapeute L’âge du non, une étape incontournable ?
Mon enfant fait des caprices...
Par Graine de parents Mon enfant fait des caprices...
Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?
Par Graine de parents Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?

à lire aussi

Par Bubble Mag
Apprenez-leur à reconnaître leurs émotions !
Apprenez-leur à reconnaître leurs émotions !
Par Bubble Mag
Savez-vous écouter de façon empathique ?
Savez-vous écouter de façon empathique ?
Par Bubble Mag
Comment mettre le holà sans fracas !
Comment mettre le holà sans fracas !
Par Rigolo Comme La Vie
Comment gérer la crise d'opposition de bébé ?
Comment gérer la crise d'opposition de bébé ?
Par Rigolo Comme La Vie
L'enfant a besoin d'attention
L'enfant a besoin d'attention

Top 5 articles

Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?
Par Graine de parents
Mais pourquoi mon bébé pleure-t-il ?
L'enfant a besoin qu'on le respecte
Par Rigolo Comme La Vie
L'enfant a besoin qu'on le respecte
Laissez votre commentaire