Entre crèche collective et familiale, mon coeur balance...

0 0
Entre crèche collective et familiale, mon coeur balance... Enfants entrain de dessiner à la crèche
La question tourne dans votre esprit depuis des jours : quelle peut bien être la différence entre une crèche collective et une crèche familiale ? Et bien, j'ai envie de répondre qu'elle est grande si l'on veut accompagner au mieux les besoins de votre enfant. Vos impératifs professionnels sont déjà de retour et à l'horizon, la porte de la crèche se dessine, mais sera-t-elle collective ou familiale? Pour vous aider à y voir plus clair, tentons d'analyser les atouts de l'une et de l'autre.

 

Deux critères de choix : âge et tempérament
La première question à se poser est celle de l'âge de votre enfant à son entrée en collectivité. 

Avant 1 an, il me semble préférable d'opter pour la crèche familiale où une professionnelle accueillera votre bébé à son domicile avec 1, 2 ou 3 autres enfants de moins de 3 ans : c'est l'assistante maternelle (AM). Soutenue par un projet pédagogique, elle travaille en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire (médecin, psy, éducateurs de jeunes enfants (EJE)).

Bénéficiant des visites régulières de l'EJE pour mener des ateliers d'éveil, l'AM propose un accompagnement plus individualisé et peut répondre au mieux aux besoins d'un très petit. L'environnement y est plus contenant, il y a moins de mouvements de personnels et l'ambiance sonore y est plus calme. Quand l'enfant est bien familier avec l'AM, ils se rendent une fois par semaine en jardin d'enfants où ils rencontrent les autres enfants de la crèche familiale pour un temps d'accueil collectif.

 

La deuxième question est celle du tempérament de votre enfant. Si vous observez que votre  petit est très curieux, avide de découverte et qu'il va de lui-même assez facilement à la rencontre de l'autre, pas d'hésitation il réussira à s'adapter au fonctionnement d'une crèche collective. Les auxiliaires de puériculture (APU) et l'EJE forment une équipe qui s'organise pour prendre en compte chaque enfant au sein du groupe. Le rythme est soutenu, il stimule et éveille tous les sens de vos enfants et permet l'acquisition d'une autonomie plus rapide grâce à l'imitation des autres. Les propositions éducatives, ludiques et sociales y sont plus fournies.

 

Multipliez les expériences et conseils
Dans tous les cas, c'est par l'observation que vous pourrez juger de ce qui lui correspond le mieux. S'il est difficile en tant que parent d'évaluer soi-même son enfant, il existe des structures ressources. Courrez dans les lieux d'accueil parents-enfants afin de préparer cette nouvelle étape de votre vie et de celle de votre bébé. Vous pourrez le voir évoluer au milieu des autres et en parler avec des accueillants compétents qui sauront vous accompagner sur cette nouvelle route.

La difficulté de ce choix réside dans le fait qu'il vous incombe. Mais relativisons tout de même, les deux modes d'accueil que je vous ai présentés sont conçus pour s'occuper au mieux des enfants de 2 mois ½ jusqu'à 3 ans. Alors soufflez, que vous choisissiez l'un ou l'autre pour votre enfant ne déterminera ni son parcours scolaire ni sa réussite sociale et professionnelle. Quoi qu'il advienne, il vous reprochera l'ensemble de vos choix éducatifs d'ici une dizaine d'années, alors pas de panique !

 

Une dernière chose pour vous aider à trancher : écoutez-vous !
De manière très intuitive, choisissez le mode d'accueil qui vous parle le plus. La clé d'un accueil réussi pour l'enfant est qu'il sente ses parents détendus et motivés à rencontrer de nouvelles personnes, à échanger avec elles. Les enfants s'adaptent à toutes les situations s'ils s'y sentent autorisés et accompagnés.

Dites à votre enfant tout ce qu'il a à gagner en venant en crèche : retrouver les copains, les jouets, chanter, danser, etc. Familiale ou collective, la crèche apporte tout cela aux enfants mais à des rythmes différents.

Une chose est sûre, chaque lieu travaille dans le même sens : le respect du bien-être de l'enfant. Peu importe la structure pourvu que vous vous y sentiez à l'aise et ayez du plaisir à l'y accompagner. Pour le reste, faisons-lui confiance, c'est en lui qu'il va trouver les ressources pour aller à la rencontre du monde. Aidons-le juste à exprimer ses compétences !

 

Par Elodie Simonetti, Educatrice de Jeunes Enfants

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !

 

3 jours seulement à -20% dès 50 € d'achat* sur les produits OXYBUL vendus sur www.idkids.fr et dans nos magasins IDKIDS. Jusqu'au 4 décembre.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Par M-J Challamel, Pédiatre Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Par l'Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Par V. Gerduyn, Infirmière puéricultrice Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
Par E. Colin, Sage-femme Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
L’alimentation de la femme allaitante
Par M. Thirion, Pédiatre L’alimentation de la femme allaitante

à lire aussi

Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
Il était une fois une journée en crèche...
Il était une fois une journée en crèche...
Par Hélène C., Maman de 2 enfants
Employer une nounou à domicile, mode d'emploi
Employer une nounou à domicile, mode d'emploi
Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
S’habiller tout seul, pas facile quand on est petit…
S’habiller tout seul, pas facile quand on est petit…
Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
Les doudous : quel rôle ont-ils ?
Les doudous : quel rôle ont-ils ?
Par Rigolo Comme La Vie
Vivre ensemble, coopérer pour réussir
Vivre ensemble, coopérer pour réussir

Top 5 articles

Une journée chez mon assistante maternelle
Par P. Denat, Assistante maternelle
Une journée chez mon assistante maternelle
Se séparer de son bébé : une étape qui mérite réflexion !
Par H. Junier, Psychologue enfants
Se séparer de son bébé : une étape qui mérite réflexion !
Laissez votre commentaire