logo idkids

-10% SUPPLÉMENTAIRES
sur les articles soldés Okaïdi et Obaïbi dès l'achat de 2 articles soldés, du 26 au 30 juillet*

J'en profite

La poussette prend les transports en commun !

0
La poussette prend les transports en commun ! La poussette prend les transports en commun ! - Crédit : Fotolia
En vraie provinciale, aujourd'hui lorsqu’une personne me demande d’où je viens, je ne me définis jamais comme parisienne. Pourtant j'avoue en avoir pris beaucoup de traits : agressivité, impatience, snobisme… Mais il y a une chose à laquelle je ne me suis jamais faite et je pense que je ne m’y ferai jamais : la voiture dans Paris ! Au volant je me pétrifie, je ne supporte rien : ni les autres voitures, ni les deux roues ni les piétons ni la signalétique routière… Pourtant pas question de rester dans ma banlieue avec bébé et poussette alors j'emprunte les transports en commun.

 

RATP ou Rame Avec Ta Poussette…
Dans toute la région, les transports sont gérés par la RATP (Réseau Autonome des Transports Parisiens). De nombreuses déformations ont été inventés comme Rentre Avec Tes Pieds mais avec un bébé il faut plutôt dire : Rame Avec Ta Poussette !

 

Dans le métro
Un conseil : ayez toujours sous la main le Pater familias, une bonne copine en baskets (les stilettos sont déconseillés pour le port de la poussette...), un petit frère costaud, une super mamie... Bref une innocente victime avec quelques biscotos, un dos en pas trop mauvais état... Parce que si vous devez payer des séances de kiné par la suite, cela vous aurez coûté moins cher de prendre un taxi !
Certes le métro n'est pas adapté aux poussettes, mais il n'est pas non plus aux normes du parent qui tente une sortie en solo : oh le téméraire !  A travers les nombreux escaliers, il est bien plus facile de porter à deux les petits princes et princesses dans leur chaise que seul.
Toutefois, à la rigueur, les marches, même seule avec de bons muscles, j'ai déjà réussi à gérer !
En revanche, un jour je me suis retrouvée bloquée dans une correspondance avec Le Môme dans sa poussette, ayant comme choix pour passer : la porte en panne, une poussette trop large pour le passage normal et à mes côtés un couple de retraités fort gentils mais incapables de m'aider à soulever la poussette. Je n'avais que deux solutions possibles : sortir le Môme de sa poussette, le poser par terre, passer la poussette et récupérer Le Môme de l'autre côté en espérant qu'il ne se soit pas échappé à quatre pattes... ou attendre ! Prenant en compte l’état de propreté des couloirs et tous les autres risques encourus, bien sûr j'ai attendu... Et au bout de longues minutes une sauveuse est apparue me permettant de continuer mon chemin !
Cette situation ne s’est produite qu’un fois, mais le cas des ascenseurs et escalators en panne ou bondés (le sigle poussette prioritaire étant largement bafoué la plupart du temps), les portes cassées qui obligent à de nombreux détours… sont monnaies courantes !
Enfin pour éviter de trop ramer avec vos poussettes : éviter les heures de pointe où beaucoup de personnes auront envie de vous lyncher, prenez une poussette légère et faites le plein d’ondes positives, bonne humeur, tranquillisants avant de partir !
Le RER est un peu plus facile, il y a souvent des escalators ou des ascenseurs, mais un danger vous guette : la marche d’accès au wagon est souvent très espacée par rapport au quai, attention !

  

Dans le bus
Attention, au préalable il faut savoir qu’il y a des règles. Un maximum de deux poussettes dépliées est toléré et une place particulière vous est attribuée. Celui ou celle qui, seul avec un bébé de moins de dix-huit mois (et encore) parvient à replier sa poussette et gérer le petit chou (surtout s’il ne tient pas debout), me fasse signe et je lui érige une statue à mon arrêt ! Personnellement dans ce cas, moi, je passe mon tour !
Mais le bus possède de vrais avantages avec bébé. L'ennui est le principal problème pour Le Môme dans les transports. J'essaie d'avoir toujours sur moi des tas de petits jouets pour l'occuper, parfois il n'en veut aucun ! Dans ce cas, je croise les doigts pour qu’à côté de nous, se trouve un monsieur ou une dame qui aime bien les enfants. Petit jeu de sourires, le petit charme, et comme Le Môme est très fort à ce jeu, mon gentil allié lui parle et l'occupe pendant un bon moment ! Dans les bus, les voyageurs sont souvent très aimables et beaucoup moins renfermés que dans le métro : profitez-en !

 

Taxis ou Vélib’…
Pour conclure, un petit mot sur deux moyens de transports très parisiens mais peu adapté aux parents : les taxis ou les Vélib’ !

J’ai très peu expérimenté les premiers, à cause du prix et surtout de la difficulté d’en avoir un avec un siège auto : obligation de réserver, supplément… Pour les seconds, trop dangereux à mon goût (et mon niveau…) et malheureusement pour les Longo et Virenque en puissance, ils ne sont pas non plus équipés de sièges spéciaux !

Mais afin d’être tout à fait franche, il faut vous avouer que le plus agréable, facile et économique moyen de se déplacer avec bébé dans Paris : ce sont mes pieds !

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !
 
 

 

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Comment faire ses courses avec bébé ?
Par Graine de parents Comment faire ses courses avec bébé ?
Comment sortir chez des amis avec un bébé ?
Par Graine de parents Comment sortir chez des amis avec un bébé ?
Comment endormir mon bébé en voiture ?
Par Graine de parents Comment endormir mon bébé en voiture ?
Comment voyager avec des bébés triplés ?
Par Graine de parents Comment voyager avec des bébés triplés ?
Quel budget prévoir pour partir en vacances avec un bébé ?
Par Graine de parents Quel budget prévoir pour partir en vacances avec un bébé ?
Laissez votre commentaire