Accidents domestiques : comment les prévenir ?

0 0
Accidents domestiques : comment les prévenir ? Les enfants et les accidents domestiques
Trop nombreux et encore bien trop dramatiques, les accidents domestiques causent 20 000 décès chaque année. S’informer et rester vigilant doit être une priorité dans chaque foyer. Et le faire en chansons, c’est ce que proposent les Experts de la prévention.

 

Prévention : indispensable !

 

Comment, Krystell de Mouette, vous êtes-vous lancée dans la prévention des accidents domestiques ?
Il y a une douzaine d’année, ma formation d’éducatrice m’a amenée à travailler en centre de rééducation pour enfants. Y étaient accueillis des enfants gravement accidentés, en fauteuil roulant, amputés, ou gravement brûlés suite à un accident de la vie courante. Très vite l’évidence s’est imposée, il fallait intervenir avant l’accident. L’arme la plus efficace pour ce combat est incontestablement la prévention.

 

Que proposez-vous ?
Pour combattre ces tristes statistiques qui révèlent que les accidents domestiques sont la première cause de mortalité infantile, nous avons créé un concept ludo-éducatif intitulé « Les experts de la prudence ». Nous intervenons auprès des plus jeunes et éduquons aux dangers de la maison. Notre concept repose sur la réécriture des comptines et rondes de France comme « La mère Michel » ou « Frères Jacques », en comptines de prévention pour apprendre en s’amusant à faire attention.

Nous avons décliné notre « prévention en chanson » en livre, Cd audio et mallette pédagogique pour permettre aux parents, aux assistantes maternelles, aux enseignants et aux autres professionnels de l’enfance d’intervenir auprès des 2-8 ans.

 

Le nombre d’accidents domestiques est effrayant. Vous évoquez 8 000 000 d’accidentés et 20 000 morts par an. Comment faire reculer ce chiffre ?
Les accidents domestiques ne sont pas une fatalité, ils profitent juste de notre manque de méfiance. Il est possible de les réduire considérablement grâce à des actions préventives de terrain, en informant et éduquant les familles car « Connaître le danger c’est pouvoir se protéger ! ».

 

La prévention passe par qui ? Enfants ou adultes ?
La prévention doit passer à la fois par les enfants et les parents. Nous avons fait le choix, il y a 10 ans, de considérer l’enfant comme vecteur de bonnes informations pour faire entrer ces messages préventifs au cœur de sa maison. Avec plusieurs années de recul, notre stratégie semble faire ses preuves d’efficacité au vu des nombreux témoignages que nous recueillons.

 

Enfants : un groupe à haut risque

 

A partir de quel âge peut-on parler aux plus jeunes des dangers de la maison ?
Vers l’âge de 2 ans, l’enfant commence à prendre conscience du danger. A cet âge, il a déjà eu quelques petites expériences avec son environnement entraînant chute ou bosse et commence donc à comprendre que son attitude et ses actions ont des conséquences.

 

Comment sensibiliser sans heurter ou effrayer ?
Bien sûr, la prévention ne doit pas être alarmiste ou effrayante, mais au contraire très positive et informative. Il faut expliquer sans dramatiser. Etre réaliste mais pas fataliste. C’est pourquoi nous avons choisi de le faire en chansons !

 

Quelles sont les réactions/questions des enfants que vous observez au cours des animations que vous menez ?
Lorsqu’on évoque les dangers de la maison avec les enfants, on s’aperçoit qu’ils ont tous une histoire à nous raconter. La majorité des enfants ont conscience des dangers évoqués. C’est un sujet qui les intéresse beaucoup. Tous ont des réactions différentes et notre rôle est de faire un peu le tri dans tout ce qui les intrigue ou les inquiète.

 

Y a-t-il des moments dans la journée ou des périodes dans l’année (vacances scolaires…) plus favorables aux accidents domestiques ?
Les statistiques mettent en évidence des pics marquant une augmentation des accidents : le week-end pendant l’heure qui précède les repas, et lors des mois de juin (un air de vacances rôde donc relâchement inconscient) et de septembre (rentrée active et souvent épuisante).

 

Propos recueillis par Solène Pouillot.

Par Krystell de Mouette, Professionnelle de prévention

 

Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !

3 jours seulement à -20% dès 50 € d'achat* sur les produits OXYBUL vendus sur www.idkids.fr et dans nos magasins IDKIDS. Jusqu'au 4 décembre.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Par M-J Challamel, Pédiatre Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Par l'Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Par V. Gerduyn, Infirmière puéricultrice Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
Par E. Colin, Sage-femme Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
L’alimentation de la femme allaitante
Par M. Thirion, Pédiatre L’alimentation de la femme allaitante

à lire aussi

Par K. de Mouette, Professionnelle de prévention
La cuisine : lieu de tous les dangers
La cuisine : lieu de tous les dangers
Par Gaëlle, Maman de 2 garçons
Protéger nos enfants du soleil : un vrai défi !
Protéger nos enfants du soleil : un vrai défi !
Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
Votre bébé a 9 mois : il gagne en assurance
Votre bébé a 9 mois : il gagne en assurance
Par F de Monclin, Conseillère pédagogique à la Fondation Nicolas Hulot
Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
Par P. Parisot, Directeur du Village des Enfants d'Avoriaz
Comment initier ses enfants au ski ?
Comment initier ses enfants au ski ?
Laissez votre commentaire