close cross cancel bubble smiley
 
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation

Les bienfaits de la baby gym

0 0
Les bienfaits de la baby gym Les bienfaits de la baby gym
Et si on se mettait, en famille, à la Baby gym ? L'occasion de passer du bon temps ensemble, de se défouler, de rencontrer d'autres familles...de laisser votre enfant devenir acteur de sa motricité dans un espace sécurisé. 
On peut commencer la baby gym dès 5 mois et la pratiquer jusqu'à 4 ans environ. Quels sont les bienfaits de la baby gym pour votre bébé et pour vous, ses parents ? On fait le point avec Elise Duthilleul, psychomotricienne de l'association jeu d’enfants à Lille.


Quels sont les atouts de la baby gym pour l’enfant ?
Elise Duthilleul : "La baby gym, que nous appelons activité d’éveil sensoriel et moteur, fournit aux enfants un espace de jeu et d’échanges qui permet de l’accompagner dans son développement moteur, sensoriel et social. Il y découvre les premières interactions sociales : faire partie intégrante d’un groupe, prendre sa place parmi ses pairs, imiter, partager, découvrir un nouvel environnement. La période sensori-motrice est une période clé dans les premières années de la vie de l’enfant : les activités psychomotrices permettent de varier les expériences pour que l’enfant se développe harmonieusement."

 

Quels atouts pour la relation parent-enfant ?
Elise Duthilleul : "Les séances de Baby Gym permettent de partager un temps privilégié avec son enfant autour de la notion de plaisir, ce qui constitue une réassurance de la relation : l’enfant montre à son parent ce qu’il est capable de faire, ses compétences. Le parent est capable de faire confiance à son enfant en le laissant évoluer de manière libre sur les différents éléments, ne pas faire à la place de l’enfant lui laisser trouver ses stratégies motrices, le rassurer par sa simple présence physique, son regard. A noter également l’intérêt des partages d’expériences et des échanges avec les autres parents présents aux séances et la possibilité de rompre l’isolement pour certains."



Comment se déroule une séance type de Baby gym ?
Elise Duthilleul : "Les séances débutent par un temps d’accueil. C’est un rituel important car il marque le début d’activité et permet à l’enfant de se repérer.  Ce temps est ritualisé pour permettre à l’enfant d’anticiper ce qu’il va faire, se mettre en confiance. C’est l’occasion de nommer chaque enfant pour lui permettre d’exister au sein du groupe et de trouver sa place parmi les autres. 
Puis un temps d’exploration libre de l’espace, où l’enfant peut évoluer à son rythme et selon ses envies, en présence de son parent.  Ce temps permet à l’enfant de faire l’expérience de toutes ses compétences motrices, de connaître ses limites, tenter de les dépasser, se voir valorisé. Les installations proposées permettent d’aborder les notions temporelles et spatiales mais également la socialisation.
Puis, en fin de séance, nous nous regroupons à nouveau pour un temps partagé autour d’activités sensorielles, de comptines, de jeux dansés, … Ce temps permet à l’enfant un moment libre d’expression, de libération corporelle. L’utilisation de petits matériels travaille la sensorialité, la préhension, la gestualité fine. L’utilisation de musique et de comptines sollicite les capacités d’adaptations rythmiques de l’enfant, mais aussi son imagination. 
C’est également un rituel important car il permet de rythmer les séances et de fournir aux enfants des repères stables et sécurisants."


A quel âge pratique-t-on la baby gym ?
Elise Duthilleul : "La tranche d’âge varie selon les groupes et les séances, ainsi qu’en fonction du développement de chaque enfant : de quelques mois (5-6 mois) à 4 ans environ."


Comment s’assure-t-on qu’on respecte l’envie et le rythme des petits ?
Elise Duthilleul : "Nous mettons à disposition un parcours, celui-ci est libre et n’a pas de sens imposé. Lors des séances nous conseillons vivement aux parents de laisser l’enfant de déplacer et utiliser les éléments du parcours à son rythme et selon ses envies. Il est intéressant de pouvoir laisser l’enfant évoluer seul, de le laisser faire. Intéressant également de pouvoir accompagner la chute afin que l’enfant vive la dangerosité de la situation. L’activité se déroule toujours dans le respect du rythme, du développement des intérêts que l’enfant porte à son environnement et au matériel, tout en essayant d’ouvrir son champ d’expériences nouvelles, mais jamais en forçant l’enfant, c’est le principe de la motricité libre."


Peut-on pratiquer la baby gym à la maison ?
Elise Duthilleul : "Oui bien sûr qu’on peut pratiquer à la maison. Le mobilier tel que coussins, chaises, table, escaliers, tissus, … deviendront autant d’obstacles que l’enfant en âge de se déplacer aura plaisir à explorer et à franchir. Il reste important que le parent soit présent au côté de l’enfant afin de pouvoir l’accompagner, verbaliser, aider si besoin. 
Pour les plus petits, nous sommes tentés de les installer dans du mobilier de puériculture tels que transat ou trotteur. Matériels qui peuvent se montrer bien pratique au quotidien mais qui peuvent se montrer tout aussi néfastes pour le développement de la motricité de l’enfant. En effet, ce mobilier propose une expérience de verticalisation souvent trop précoce ou encore induit une certaine passivité. L’enfant ainsi soutenu ne peut pas devenir acteur de sa motricité et faire les expériences motrices adéquates à l’acquisition de la marche par exemple.


Le bébé a plutôt besoin de parole, d’échanges affectifs, de mouvements que de matériel !
Il est important de pouvoir proposer à bébé des temps au sol, quand celui-ci est dans un état d’éveil calme, libéré des sensations désagréables de faim, de fatigue, d’inconfort corporel. Il est alors utile de l’installer dans une posture de repos, allongé sur le dos par exemple, à partir de laquelle il mobilisera ses efforts.
Allongé sur un sol accueillant, et accompagné de la présence du parent, bébé se mettra à bouger de lui même s’il a peu d’objets autour de lui, et si le sol est suffisamment ferme pour qu’il puisse ressentir ses moindres efforts de déplacements."


L’association jeu d’enfants propose des activités d’éveil moteur et sensoriel et d’accompagnement à la parentalité dans la métropole lilloise. L’association s’adresse aux tout-petits et à tous les adultes qui les entourent (parents, grands-parents, professionnels de la petite enfance….), dans un esprit de bienveillance. associationjeudenfants@gmail.com




Cet article vous a été utile ? Donnez votre avis en commentaire
Laissez votre commentaire

autres sujets dans Bébé

J'ai finalement dit oui à la tétine
Par Graine de parents J'ai finalement dit oui à la tétine
Massage de bébé : comment faire ?
Par Graine de parents Massage de bébé : comment faire ?
Quels gestes pour masser les mains de son bébé ?
Par Graine de parents Quels gestes pour masser les mains de son bébé ?
Massage de bébé : pour apprendre à se connaître
Par Graine de parents Massage de bébé : pour apprendre à se connaître
Pourquoi j'ai choisi de donner une tétine à mon bébé
Par Graine de parents Pourquoi j'ai choisi de donner une tétine à mon bébé
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation