logo idkids

-10% SUPPLÉMENTAIRES
sur les articles soldés Okaïdi et Obaïbi dès l'achat de 2 articles soldés, du 19 au 23 juillet*

J'en profite

Comment je me suis laissée prendre au piège du cododo…

1
Comment je me suis laissée prendre au piège du cododo… Comment je me suis laissée prendre au piège du cododo…
Le cododo, on se laisse tenter ? Bien souvent, au retour de la maternité, on est épuisée et par solution de facilité, on se retrouve à partager le même lit que notre bébé. Et puis, avouons-le, ces moments d’intimité avec notre tout-petit ne sont pas pour nous déplaire. Natacha nous raconte son vécu de jeune maman. 

 

Premier constat : le cododo, un pur bonheur.
Natacha, maman de 3 enfants. "J'ai fait du cododo avec ma troisième fille. Souvent très fatiguée, c'était la solution de facilité pour moi d'allaiter dans mon lit. Ce fut d'excellents moments, des câlins à rallonge pour s'endormir finalement dans les bras l'une de l'autre, merveilleux... Du pur bonheur aussi pour elle je pense. La relation fusionnelle qui se tisse peu à peu est très agréable."

 

Deuxième constat : c'est devenu trop compliqué.
Natacha : "On s'habitue très vite à cette pratique du cododo et on a du mal ensuite à faire dormir son enfant seul. Au bout de quelques semaines, ma fille ne pouvait plus s'endormir si elle n'avait pas de contact avec moi. Même seule mais dans mon lit, avec mon odeur, elle ne voulait pas s’endormir. Je suis devenue son véritable doudou et le cauchemar a commencé. Cette situation s'est améliorée uniquement vers ses 2 ans, mais bonjour l'intimité conjugale ! Car même endormie dans son lit, si elle se réveillait la nuit et ne me sentait pas à ses côtés, elle venait dans notre lit entre mon époux et moi-même !"

"Pour conclure, je dirai donc qu'au début, c'est plaisant et puis ensuite quand on veut arrêter, l'enfant ne veut pas. Il a été habitué ainsi. A refaire, je dirai NON. Mes deux filles aînées ont dormi dans leur chambre dans leur lit dès le retour de la maternité et elles ont eu des couchers normaux. Les couchers sont plus difficiles pour l'enfant qui se retrouve seul dans son lit après avoir vécu le cododo. Donc pour le bien de l'enfant, je suis contre le cododo malgré tout le plaisir que cela procure. Il vaut mieux garder les câlins pour la journée, c'est mieux pour l'équilibre de l'enfant et lui apprendre à se séparer le soir pour se retrouver le matin. Je l'avais déjà lu et le confirme. A éviter."



Et vous, avez-vous déjà pratiqué le cododo ? Racontez votre expérience en commentaire

 

Commentaires 1 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Pourquoi laisser une veilleuse à son bébé ?
Par Graine de parents Pourquoi laisser une veilleuse à son bébé ?
Comment aider bébé à faire ses nuits ?
Par Graine de parents Comment aider bébé à faire ses nuits ?
La veilleuse : un objet de décoration dans les chambres d’enfants
Par Graine de parents La veilleuse : un objet de décoration dans les chambres d’enfants
3 astuces pour endormir les bébés
Par Graine de parents 3 astuces pour endormir les bébés
Un nid d’ange, à quoi ça sert ?
Par Graine de parents Un nid d’ange, à quoi ça sert ?

Top 5 articles

Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Par Graine de parents
Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Laissez votre commentaire

1 Commentaires
22/11/2016 09:30
Le cododo ne devient pas forcément un cauchemar.... J'ai largement pratiqué le cododo, avec deux bébés, je le pratique d'ailleurs encore parfois (bébé a 1 an) et il s'endort néanmoins très bien dans son lit... Chaque cas est différent!