close cross cancel bubble smiley
 

La sieste, moment de plaisir et de détente du tout-petit

La sieste, moment de plaisir et de détente du tout-petit
La sieste, moment de plaisir et de détente du tout-petit - Crédit : fotolia
Comme il y a les adeptes du plaisir de la sieste et ceux qui la considèrent comme une perte de temps, on observe des jeunes enfants « marmottes » et des « micro » dormeurs. Quoi qu’il en soit, la collectivité doit s’adapter à ces différentes composantes et aménager des solutions pour les enfants. Petit retour sur une expérience de crèche et les conditions nécessaires pour faire de la sieste un moment de qualité avec Elodie Simonetti.

Avant tout : repérer la fatigue
Dormir est un besoin fondamental chez le jeune enfant, au même titre que manger, respirer ou jouer. C’est pourquoi en collectivité, il nous semble important d’aménager du temps et de l’espace pour y répondre.
A la crèche, chez les bébés (3-12 mois), en passant par les moyens (12-24 mois) et les grands (24-36 mois), on trouve des coins repos, accessibles à tout moment de la journée, en dehors des temps de sieste. Ce qui nous intéresse, c’est d’aider l’enfant à repérer ses moments de fatigue. Certains sont autonomes très tôt par rapport à cela.
On peut voir des enfants dès 15 mois s’allonger seuls sur les coussins, ou des enfants dès 18 mois prendre la main de l’adulte pour qu’il l’accompagne au dortoir. Pour d’autres, c’est plus compliqué : l’irritabilité, les pleurs, l’excitation prennent le dessus et alors là, attention les oreilles ! C’est à ce moment-là que nous intervenons pour leur proposer de s’allonger un moment tout en leur expliquant : « tu n’arrives plus à jouer, tu es fatigué, je vais t’aider à te reposer ».

Prendre le temps d’un répit
Pour ce qui est de la sieste, nous fonctionnons selon le principe du coucher échelonné. Cela signifie que nous tenons compte des rythmes de sommeil de chaque enfant pour répondre au mieux à leurs besoins. En général, cela correspond à une sieste le matin et une l’après-midi pour les plus petits, puis une l’après-midi chez les 18-36 mois.
Après le repas, les enfants ont l’habitude de se déshabiller pour être changés ou aller aux toilettes. Généralement, ces moments de vie quotidienne constituent des repères et les enfants savent qu’ils vont bientôt se reposer sur leur lit.
Nous accompagnons cette transition de rythme par un retour au calme (histoires, musique douce, comptines et berceuses chantées, etc.).
Il arrive que des enfants refusent de se rendre au dortoir. Nous ne les forçons pas à dormir mais leur proposons un temps où ils peuvent se détendre avec un livre sur des coussins ou allongés dans un transat. Je n’ai jamais rencontré d’enfant réfractaire au fait de se relaxer un instant.
En fait, il n’y a pas de règle absolue en matière de sieste mais des situations particulières à analyser, à discuter et des enfants à observer et à écouter.

Un repos réparateur
Il me semble quand même nécessaire qu’un enfant de moins de 3 ans puisse disposer d’un temps de « déconnexion » où il va pouvoir recharger ses batteries. La collectivité en elle-même est une source de tension et de fatigue pour un tout-petit (rythme soutenu, bruit, sollicitations des autres enfants, des adultes). En crèche, les enfants font souvent des journées plus longues que celles de leurs parents (temps de transport oblige), et ne bénéficient pas forcément des vacances scolaires. Plus d’un d’entre nous aurait non seulement envie, mais besoin, d’une bonne sieste réparatrice ! Encourageons-les dans ce sens, ils auront bien le temps de ne plus avoir droit à ce petit moment de plaisir et de détente.

 

Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !

autres sujets dans Bébé

Cododo : les parents qui sont pour
Cododo : les parents qui sont pour
Comment interpréter les fameux « pleurs du soir » et y faire face ?
Comment interpréter les fameux « pleurs du soir » et y faire face ?
Votre bébé a du mal à dormir ? Les parents vous livrent leurs astuces
Votre bébé a du mal à dormir ? Les parents vous livrent leurs astuces
Mon enfant refuse de s'endormir seul, que faire ?
Mon enfant refuse de s'endormir seul, que faire ?
Comment aider vos enfants à dormir ?
Comment aider vos enfants à dormir ?
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation