close cross cancel bubble smiley
 
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation

Le cododo n’est pas tabou chez nous !

0 0
Le cododo n’est pas tabou chez nous ! Le cododo, un sujet qui n’est tabou qu’en France ! - Crédit : Fotolia
Le cododo, sujet tabou ? J'ai l'impression, moi qui ai un peu bourlingué, avant et après avoir été maman, qu'on ne se pose cette question qu'en France ! Dans de nombreux pays, ils n'ont pas le choix ! Et pourtant ils continuent à faire pousser leur cher bambin. Marion, jeune maman nous raconte son expérience. 

Partager son lit pour ne pas tomber de fatigue !
Marion : "Ma première fille, qui a maintenant 4 ans, a dormi avec nous (mon mari et moi) jusqu'à ses 4 mois, car je l'allaitais et elle se réveillait très souvent. Moi, du coup, je n'avais même pas besoin de me réveiller. Elle tétait toute seule et moi je roupillais. La fatigue de la journée, ça suffisait.
Puis le papa n'arrivait plus à dormir, on a donc transféré notre petit bout dans son lit. Elle a fini par faire ses nuits et tout allait bien. Et elle se réveillait de nouveau. Alors de temps en temps elle revenait dans notre lit. Et il y avait des hauts et des bas. Est-ce que ça peut être différent avec des petits enfants ? Je n'en suis pas si sûre. La règle à la maison depuis, c'est qu'on peut dormir ensemble sauf si quelqu'un n'arrive pas à dormir. Dans ce cas, on le dit tranquillement sans s'énerver et en général ça se passe bien ! Pour ce qui est des rapports intimes avec son papa, on trouvait d'autres moments ou d'autres endroits.
Notre deuxième a dormi tout seul depuis le début car il se réveillait beaucoup moins que sa soeur et n'a jamais réclamé de venir dans notre lit. Il a maintenant 18 mois, et a dû passer 2 nuits avec nous, quand il était vraiment malade et qu'il se réveillait plus de 5 fois dans la nuit. Je préférais l'avoir à portée de main pour le bercer, fatigue oblige !!!"

Se sentir en adéquation avec ses choix
Marion : "A mon avis, il n'y a pas de règles et si les gens autour médisent ou essaient de nous culpabiliser, ce n'est pas leur santé nerveuse qui est en jeu. Moi je pars du principe que je fais ce que je peux et surtout j'essaie de me sentir en adéquation avec mes choix. Tous les enfants ne sont pas pareils, de plus ils ne restent pas petits toute leur vie. C'est un moment très particulier, difficile, alors pourquoi me mettre des barrières ? Le tout, c'est de m'y retrouver et de m'épargner trop de fatigue pour pouvoir leur donner le meilleur de moi. Quant à leur équilibre, je suis persuadée que le cododo ne peut pas l'affecter. Ce qui est bien plus gênant, c'est de faire face à tout un tas de crises sur les nuits et de s'énerver à force de fatigue ou de règles générales ! Et puis moi, mes meilleurs souvenirs d'enfance, ce sont les nuits passées dans le lit de ma mère lorsque mon père était absent parce qu'il travaillait loin sur des îles désertes de l'Océan Indien. Alors pourquoi en priver mes enfants ?"

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !

Laissez votre commentaire

autres sujets dans Bébé

Dis Bébé, à quoi tu rêves ?
Par Graine de parents Dis Bébé, à quoi tu rêves ?
La veilleuse : un objet de décoration dans les chambres d’enfants
Par Graine de parents La veilleuse : un objet de décoration dans les chambres d’enfants
Les rites d’endormissement
Par Graine de parents Les rites d’endormissement
Comment faire pour endormir votre bébé dans vos bras ?
Par Graine de parents Comment faire pour endormir votre bébé dans vos bras ?
Baby Phone : rassurant ou stressant ?
Par Graine de parents Baby Phone : rassurant ou stressant ?
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation