Les rituels du coucher : souplesse et flexibilité !

0 0
Les rituels du coucher : souplesse et flexibilité ! Bébé entrain de dormir
 
Comment ne pas s’emprisonner dans des rituels au moment du coucher tout en permettant aux enfants d’être calmes et sereins pour la nuit à venir ? Le maître mot de Laure, maman de Malo et de Titouan : souplesse et flexibilité !

 

Au secours, pas de rituel le soir….
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeune, j’ai toujours été surprise du temps que les parents passaient à coucher leurs enfants le soir…Quelle admiration pour ces parents qui en fin de journée doivent être éreintés et qui gardent patience à raconter une ou plusieurs histoires, amener un verre d’eau, chanter une comptine, reraconter une histoire… bref, « jamais, jamais, je ne pourrais faire cela »me disais-je.
 
 
Nos « grandes idées » sur le coucher !
Qui n’a, cependant, pas entendu parlé du bienfait des rituels le soir, de la peur du noir, des cauchemars des enfants… bref de l’importance de les accompagner sereinement avant la séparation de la nuit... ?
Les enfants sont arrivés : un puis deux. Nous étions bien d’accord mon mari et moi pour faire en sorte qu’ils puissent dormir profondément et sereinement, mais sans pour autant nous imposer un rituel long que nous ne ferions plus par plaisir et joie.

Nous avions donc directement aboli l’histoire et le répertoire de chansons. Et nous nous étions mis d’accord, afin d’abréger la durée du coucher, d’être attentifs aux signes de fatigue de nos enfants, ce qui nous permettrait de ne pas nous battre pour les coucher mais de le faire quand ceux-ci seraient bien mûrs pour dormir.

 

Et concrètement ???
Déjà, nous avons réalisé que les rituels évoluaient constamment en fonction de l’âge de l’enfant et de ses besoins. Etre flexible, sans imposer d’habitude a alors été notre devise !
Malo, petit, a eu besoin que nous le bercions un temps, puis que son papa lui chante des comptines. Nous ne nous sommes cependant jamais arrêtés à l’habitude, au rituel. Nous répondions à des besoins présents au moment donné. Rien pour nous n’était définitif, et ceci même si une comptine pouvait être chantée plusieurs jours de suite. Aujourd’hui, dès qu’il manifeste des signes de fatigue, se frotte les yeux, râle, pleure pour un rien, nous le prévenons que l’heure du coucher arrive bientôt. Un biberon d’eau, un câlin de son papa, un autre de sa maman et le voilà couché prêt à s’endormir. Les soirs où il semble plus agité, bien que fatigué, j’aime m’allonger à côté de lui et parler de la journée passée. J’ai l’impression qu’ainsi il évacue ses angoisses de la journée, de la nuit et s’apaise tranquillement. Titouan, lui, a pris le pli dès petit : un biberon, un câlin et gros dodo, avec quelques soirs exceptionnels où nous l’avons bercé ou pris avec nous.

Nous n’avons jamais vécu le coucher des enfants comme un moment long, et tendu… puisqu’en pratique il est court, maximum quelques minutes en règle générale, et que nous ne nous imposons rien. Le câlin qui dure est un vrai moment de partage.
Les enfants doivent aussi, il me semble, ressentir cette légèreté, cette sérénité, puisqu’ils s’endorment souvent rapidement et ne nous rappellent que de rares fois.

 

Par Laure Teyssendier, Maman de 3 enfants

 

Et chez vous, ça se passe comment ?
 
 
Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Bébé

Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Par M-J Challamel, Pédiatre Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Par l'Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) Combien de temps peut-on garder un biberon préparé ?
Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Par V. Gerduyn, Infirmière puéricultrice Faut-il laisser pleurer un bébé ?
Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
Par E. Colin, Sage-femme Allaitement : combien de temps dure une tétée ?
L’alimentation de la femme allaitante
Par M. Thirion, Pédiatre L’alimentation de la femme allaitante

à lire aussi

Par Bubblemag
Pourquoi il ne faut pas oublier l'histoire du soir ?
Pourquoi il ne faut pas oublier l'histoire du soir ?
Par M-J Challamel, Pédiatre
Comment interpréter les fameux « pleurs du soir » et y faire face ?
Comment interpréter les fameux « pleurs du soir » et y faire face ?
Par M. Duval, Bibliothécaire
Comment réussir à faire lire les enfants ?
Comment réussir à faire lire les enfants ?
Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
La propreté : comment la réussir ?
La propreté : comment la réussir ?
Par V. Pascal, Maman de 3 enfants
Quels mots pour dire le temps ?
Quels mots pour dire le temps ?

Top 5 articles

Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Par M-J Challamel, Pédiatre
Age par âge, de combien d'heures de sommeil un bébé a-t-il besoin ?
Faut-il réveiller bébé pour lui donner à manger ?
Par M-J Challamel, Pédiatre
Faut-il réveiller bébé pour lui donner à manger ?
A quel âge un bébé doit-il faire ses nuits ?
Par M-J Challamel, Pédiatre
A quel âge un bébé doit-il faire ses nuits ?
Aider son bébé à trouver le sommeil
Par H. Junier, Psychologue enfants
Aider son bébé à trouver le sommeil
La sieste, moment de plaisir et de détente du tout-petit
Par E. Simonetti, Educatrice jeunes enfants
La sieste, moment de plaisir et de détente du tout-petit
Laissez votre commentaire