Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !

0 0
Aidez votre enfant à avoir confiance en lui ! Un enfant doit avoir confiance en soi
 
La confiance en soi se construit très tôt dans le développement de l’enfant. Elle est corrélée aux liens émotionnels que l’enfant construit avec ses parents. Plus tard, des difficultés scolaires à répétition peuvent s’expliquer par un manque de confiance en soi. Alors comment les parents peuvent-ils favoriser la construction d’une estime de soi positive ? Comment inverser la tendance en cas de crise ? Des éléments de réponse avec Gisèle George, pédopsychiatre.

 

Comment se construit la confiance en soi ?
On a un problème de différenciation entre confiance en soi et estime de soi. La confiance en soi apparaît en premier dans le développement de l’enfant. Qu’est-ce qui fait que l’enfant passe de quatre pattes à bipède ? C’est sa confiance en lui. En général, il fait ses premiers pas en présence de la personne à qui il est attaché et qui va lui donner un retour d’estime de soi. La confiance, c’est une espèce de sentiment. L’estime de soi, c’est une évaluation de soi.

Le lien de confiance mutuelle et le lien émotionnel vont s’établir très tôt et permettre à l’enfant d’avoir confiance en lui. Tout se construit dans ces liens d’attachements. C’est un sentiment qui donne une force, qui va contrecarrer l’anxiété. Ainsi l’enfant sera plus à l’aise dans la vie. L’enfant a besoin d’avoir confiance en lui. Exemple avec une note d’interro : si la note est bonne, l’enfant sait alors qu’il a appliqué la bonne stratégie car il a appris sa leçon ; si la note est mauvaise, il sait qu’il faut changer de stratégie et ne pas apprendre sa leçon à la dernière minute. Sans confiance, un enfant ne peut pas apprendre. La confiance, c’est la racine de l’apprentissage. Un enfant, c’est quelqu’un d’éveillé, qui doit faire des expériences, mais il faut qu’il ait confiance en lui.

 

Tous les enfants passent-ils par une crise de confiance ?
En fait, ils passent par une crise d’estime d’eux-mêmes. Ce peut être le cas quand ils ont de nombreuses notes négatives ou une crise identitaire. Une partie de la confiance en soi est remise en cause. Mais si le reste est solide, l’enfant pourra rebondir. Mais il risque de s’effondrer si derrière il n’y a pas du tout de confiance en soi.

Il y a aussi l’image de soi sociale. A un moment donné, on remet ça en cause. C’est quoi un ado ? C’est quoi les relations avec les copains ? L’enfant va tester des trucs et rebondir. Celui pour qui tout s’effondre, c’est celui qui n’a pas confiance en lui. C’est le résultat d’une confiance mal construite.

 
 
Est-ce que ça peut venir des parents ?
Oui, par exemple dans le cas de parents non confiants dans leur rôle de parents. Le parent se dit : « Je ne suis pas sûr de ce que je fais », il n’est pas garant de la sécurité de l’enfant et ne renvoie pas la bonne image. Et il y a de plus en plus de parents comme ça aujourd’hui, car on les culpabilise de plus en plus. Pourtant des parents parfaits, ça n’existe pas. Il faut qu’ils agissent comme ils le ressentent avec leur enfant. Qu’ils gardent confiance en eux et en leur enfant.

  

Pourquoi l’enfant perd-t-il confiance ? Comment repérer ce déficit d'estime ?
Un événement majeur peut entraîner un manque d’estime de soi. Comme l’entrée en CP ou l’entrée en sixième, l’adolescence… Les parents peuvent être alertés par différents signes. Un enfant qui s’évalue mal, qui fait des crises d’angoisse ou de colère quand il a un bonhomme orange au lieu d’un vert. Il s’agit d’un enfant complexé, qui a une mauvaise estime de soi. Elle est soit trop haute, soit trop basse. Il n’a pas su apprendre à s’évaluer. Il faut s’assurer qu’il n’a pas une mauvaise confiance en lui. Cette dernière se construit dans les premiers mois de la vie. La rétablir est un vrai travail en profondeur.

 

Comment peut-on corriger ça ?
Le parent doit apprendre à l’enfant à s’évaluer.
L’enfant est un éternel apprenant; il fait plein d’expériences. Il va aller mettre les doigts dans la prise électrique. Là, pas la peine de hurler, le parent va lui montrer un visage fermé qui dit « Non ». Un enfant apprend tout le temps. En face, le parent doit être là pour lui signaler le bien et le mal. Il faut qu’il lui dise : « Je suis content, tu as eu une bonne note car tu as bien appris ta leçon ». Et de la même manière : « Je ne suis pas content, je ne t’ai pas vu apprendre ta leçon », si la note est mauvaise. L’enfant sait alors ce qu’il doit faire à l’avenir. Si on lui dit « Ta note est mauvaise, tu es un vilain garçon », on vise alors directement la confiance.

De la même manière, un enfant qui apprend à faire du vélo a parfois besoin d’entendre : « Je comprends que tu aies peur mais je sais que tu vas y arriver ». Si le parent émet un doute et ne croit pas au potentiel de l’enfant, c’est mal parti. L’enfant ne montera pas facilement sur un vélo. Pourquoi l’enfant monte sur cette « machine infernale » ? C’est parce qu’il a confiance en son parent. Et de la même manière, s’il tombe la première fois, le parent le remettra vite en selle.

Si on pouvait appliquer la même technique pour les notes… Les enseignants apprennent à souligner ce qui n’est pas bien. Mais pourquoi ne pas aussi souligner ce qui est bien ? C’est tout le principe de l’estime de soi.  

 

Propos recueillis par Marie Blanchardon.

Par Gisèle George, Pédopsychiatre

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !

 

SOLDES sur IDKIDS.FR.

De -20% à -50% sur vos produits préférés. Achetez en ligne sur IDKIDS.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Par G.George, Pédopsychiatre Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Par Graine de Curieux Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Comment apprendre à faire du vélo à mon enfant ?
Par Oxybul Comment apprendre à faire du vélo à mon enfant ?
Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Par M. Vaillant, Psychologue Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?

à lire aussi

Par Isabelle H., Professeur des écoles
A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ?
A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ?
Par Isa - mon blog de maman
Au secours, mon enfant n'a pas confiance en lui !
Au secours, mon enfant n'a pas confiance en lui !
Par Bubble Mag
Manque de confiance en eux ? Laissez-les faire seuls !
Manque de confiance en eux ? Laissez-les faire seuls !
Par S. Clerget, Pédopsychiatre
En colonies de vacances, les enfants prennent confiance en eux
En colonies de vacances, les enfants prennent confiance en eux
Par A. Audegond, DESS de psychologie cognitive
Apprendre par le jeu, c’est possible ?
Apprendre par le jeu, c’est possible ?

Top 5 articles

Comment aider l'enfant à accepter la défaite ?
Par O. Rykaert, Professeur des écoles
Comment aider l'enfant à accepter la défaite ?
Apprenez-leur à reconnaître leurs émotions !
Par Bubble Mag
Apprenez-leur à reconnaître leurs émotions !
8 réflexes anti-cauchemars
Par Bubble Mag
8 réflexes anti-cauchemars
Mon cœur est à maman !
Par ÏDKIDS
Mon cœur est à maman !
Attention : la bonne humeur est contagieuse !
Par Bubble Mag
Attention : la bonne humeur est contagieuse !
Laissez votre commentaire