close cross cancel bubble smiley
 

Mon coeur est à maman !

Mon coeur est à maman !
Mon cœur est à maman ! - Crédit : S.Kobold/Fotolia

Nos enfants, sont décidément de grands romantiques ! A l’occasion de la fête des mères, les registres sont divers mais les mots, toujours tendres, savent emballer les cœurs de leurs destinataires. Petit tour d’horizon des jolies déclarations de nos rejetons et réaction de Marie Souquet, Psychologue à Paris


Registre jusqu’à la lune …et retour
Parce que le ciel n’est jamais assez immense pour décrire l’étendue de leur amour !
La preuve avec Lily, 4 ans et demi : « Maman, je t'aime très fort, jusqu'au ciel…euh non jusqu'aux étoiles...euh non encore plus fort, je t'aime jusqu'à la Lune ». On comprend qu’elle hésite !
Pour Marie Souquet, ce n’est pas tant l'univers en lui-même qui inspire nos enfants mais plutôt « la notion d’immensité, d'infini. Qui renvoie aussi à notre origine à tous et donc… au ventre maternel ».


La version Œdipe, grand classique…Qu’à cela ne tienne, pourvu qu’il aime sa mère !
« Maman, je t’aime tellemeeeennnt!!!! On est amoureux nous hein?», des mots classiques chez les petits garçons à 3 ans.
« Maman je t'aime comme un prince - t'es la plus belle de tout l'univers et de toutes les filles ». (David, 5 ans)
Parfois déconcertantes, ces déclarations !
Pourtant, pour Marie Souquet, « il ne faut pas forcément juger qu’elles sont déplacées. On peut écouter les déclarations un peu farfelues tout en repositionnant les éléments de réalité sans dénigrer les propos de l'enfant. Il est important de procurer un sentiment de sécurité à l’enfant tout en rappelant ce qui est : Les mamans aiment leurs enfants  et elles sont la femme de leur mari ou compagnon. Ces deux amours sont différents. Quand la déclaration dénigre la fratrie, il s’agira de souligner qu'une maman aime chacun de ses enfants d'une façon qui lui est propre. »

Les vrais passionnés
« Maman je t'aime plus grand qu'un bateau de pirates ». (Un petit fan de pirates anonyme de 3 ans)
"Maman je t'aime plus grand que les étoiles et la lune, la lumière… Et les avions!" (un autre petit garçon anonyme de 28 mois, fan, lui, d’aéronautique)
Les filles ne sont pas en reste : « maman je t'aime plus que les bonbons » (Lilou, 3 ans) ou encore  « Maman je t'aime plus fort que mon doudou » (Léa, 5 ans)…
Doit-on comprendre que les enfants hiérarchisent l’amour ? Pour Marie Souquet, « derrière une forme de hiérarchisation c'est surtout l'idée d'un amour immense et illimité un peu en rappel de ce que représente le ventre maternel pour le fœtus. »
Peut-on se permettre un peu d’humour en réaction ? « L'ironie c'est toujours un peu risqué, nous rappel la psychologue, attention ! On peut faire de l'humour sans se moquer du ressenti de l'enfant. »

Les âmes arty
Les poètes inspirés comme Ewen, 4 ans, savent trouver les mots justes : « Maman personne ne pourra t'aimer plus fort que je t'aime parce que mon amour pour toi est multicolore et plus grand qu'un arc en ciel ! » Ou encore ce touchant « Tu es ma Maman adorée-mi-fa-sol ! » (Anonyme mais joli !)
Peut-on penser alors que les enfants sont «naturellement inspirés » par l’art ?
« L'artistique et le poétique ne sont pas compris de la même façon par les adultes et les enfants. Les premiers sont éduqués à la lecture artistique, les second beaucoup moins - nous rappelle Marie Souquet - Par contre cela met en évidence l'imaginaire de l’enfant et les associations qu’il fait entre des choses qu'il considère comme belles. »


Ça vient du corps
Quand les sentiments jaillissent du corps même des plus petits cela donne des déclarations comme « Maman je t'aime de tout mon ventre » ou « Maman je t'aime de tous mes cœurs » (Nino, 5 ans) ou même « Maman, je t'aime de tous mes poumons. » (Axelle, 5 ans). 
Quant à Mathis, 3 ans, il a expliqué un jour à sa maman vouloir travailler et gagner de l’argent pour s’acheter "un cœur encore plus grand pour t'aimer encore plus fort maman » …
Pour la psychologue, ces mots « renvoient au tout premier lien entre la mère et l'enfant, lien qui passe par le corps. Cela peut être intéressant de relever ces références corporelles. Il s’agit toujours de ne pas discréditer les paroles de l'enfant. C’est l’occasion de relever et d’éduquer à la perception de ses émotions. »
Complexes donc nos petits passionnés !
Version simple ou plus complexe, le cœur des mamans vibre quand elles comprennent qu’elles sont uniques.
Roxane, 3 ans et demi, le résume ainsi : « Je ne voudrais pas avoir une autre Maman ! »…Ouf !

Vous avez aimé cet article ? Dites-le en commentaire !

autres sujets dans Enfant

Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Mon enfant est-il hyperactif ? Le point avec un spécialiste
Mon enfant est-il hyperactif ? Le point avec un spécialiste
L’importance du jeu
L’importance du jeu
Comment prouver à quelqu’un qu’on l’aime ?
Comment prouver à quelqu’un qu’on l’aime ?
 Est-ce toujours important de donner son avis ? Pourquoi ?
Est-ce toujours important de donner son avis ? Pourquoi ?
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation