close cross cancel bubble smiley
scan
 

Nos enfants lisent-ils moins qu'avant ?

Nos enfants lisent-ils moins qu'avant ?
Nos enfants lisent-ils moins qu'avant ? Photo par Debby Hudson sur Unsplash
En 2016, Ipsos se voyait confier par le Centre national du livre une étude sur « Les jeunes et la lecture ». Les résultats – parfois surprenants – sont venus, pour certains, remettre en cause nos certitudes. Armelle Vincent Gérard, en charge du sondage qui a porté sur 1 500 « enfants » de 7 à 19 ans, répond à nos questions.


En raison de la place de plus en plus importante que prennent les écrans, les parents ont l’impression que leurs enfants lisent de moins en moins. Est-ce le cas ?
Armelle Vincent Gérard : Pas tout à fait : les jeunes lisent toujours ! Bien sûr pour l’école… mais aussi par goût personnel, pour près de 8 jeunes sur 10. Ils consacrent ainsi plus de 3 heures par semaine à la lecture et lisent en moyenne 4 livres par trimestre, que ce soit pour le plaisir (55 %), pour se détendre (48 %) ou pour s’évader et rêver (42 %).


Quelle tranche d’âge lit le plus ?
A.V.G. : Si l’on raisonne en nombre de livres lus, ce sont clairement les enfants de primaire (les 7-11 ans) qui lisent le plus : en moyenne plus de 6 livres par trimestre. Lorsqu’ils arrivent au collège, on constate une baisse, qui s’accentue au lycée (3 fois moins que les enfants de primaire). Ces écarts sont cependant à nuancer. Les primaires lisent certes plus fréquemment et un plus grand nombre de livres que leurs aînés, mais les livres qu’ils lisent sont également plus courts. Et, finalement, ces jeunes lecteurs n’accordent pas plus de temps que leurs aînés à la lecture : 3h par semaine pour les primaires et lycéens vs 3h15 pour les collégiens.



L’influence de l’entourage joue-t-il un rôle ?
A.V.G. : Tout à fait ! L’environnement familial infléchit fortement les pratiques de lecture et le rôle des parents est primordial pour amener les jeunes à la lecture et leur faire aimer les livres. D’une manière générale, les jeunes qui sont les plus grands lecteurs et qui valorisent le plus la lecture vivent dans des foyers où la bibliothèque familiale est bien remplie et où les parents sont également de grands lecteurs.



Avoir lu des livres à ses enfants petits a-t-il un impact sur leur comportement ?
A.V.G. : En lien avec l’influence de l’environnement familial, la lecture à haute voix faite par les parents a également un fort impact sur les pratiques de lecture de leurs enfants : ceux qui lisent et aiment le plus les livres sont en effet des jeunes à qui leurs parents ont souvent lu des histoires quand ils étaient petits.



Posséder une TV, un smartphone ou un ordinateur diminue-t-il le temps de lecture ?
A.V.G. : La possession personnelle par le jeune d’un écran (une télévision, et dans une moindre mesure un smartphone ou un ordinateur) a effectivement un impact négatif sur le temps qu’il consacre à la lecture. En lien avec les écrans, on constate également que l’intensité du contrôle parental sur les consommations Internet (temps passé, sites visités et moments de connexion) de leurs enfants a un impact positif sur leurs pratiques de lecture.



Quels sont les freins principaux à la lecture ?
A.V.G. : Deux facteurs majeurs jouent en défaveur de la lecture : les foyers où il n’y a pas (ou peu) de livres disponibles et aucune carte de bibliothèque et la concurrence des écrans, accentuée par la possession personnelle d’une TV, d’un smartphone ou d’un ordinateur, avec l’utilisation assidue d’Internet (plus de 12h/semaine…).



Les filles lisent-elles plus de livres que les garçons ?
A.V.G. : Globalement, il y a assez peu de différences entre les filles et les garçons, mais c’est tout de même chez les garçons que la baisse est la plus forte entre le primaire et le collège. Les filles consacrent également plus de temps à la lecture que les garçons : 3h35 en moyenne par semaine vs 2h30 pour les garçons, et c’est surtout au collège que l’écart est le plus flagrant : 4h15 pour les filles vs 2h15 pour les garçons.



À quel moment de la journée les enfants lisent-ils le plus ?
A.V.G. : La lecture du soir est un véritable rituel pour les jeunes. C’est d’ailleurs l’activité qu’ils pratiquent le plus souvent avant de se coucher (devant « regarder la TV » et « échanger à distance avec ses amis ») et ce, sans distinction d’âge ou de sexe. Les jeunes sont également nombreux à lire pendant les vacances, surtout les filles.



Quels sont les types de lecture (albums, BD, mangas, romans, actu
s...) les plus plébiscités ?
A.V.G. : Les jeunes lecteurs ont des lectures variées, mais les romans et les BD (dont les mangas) sont les deux genres de livres les plus lus. En matière de romans, les jeunes apprécient particulièrement les livres de SF/littérature de l’imaginaire et les romans d’aventures.



Comment les jeunes se procurent-ils des livres ? En bibliothèque ou en librairie ?
Quel que soit l’âge, c’est le plus souvent la maman qui achète les livres. Les plus jeunes en empruntent également beaucoup à l’école ou s’en font offrir par d’autres membres de leur famille. Mais la bibliothèque de l’école reste un lieu incontournable pour les jeunes : 2/3 d’entre eux s’y rendent au moins une fois par mois. En dehors de l’école, 42 % des enfants sont personnellement inscrits dans une bibliothèque municipale, surtout les filles et les plus jeunes : plus de la moitié des primaires ont leur propre carte.



Que conseillez-vous aux parents pour encourager leurs enfants à lire ?
A.V.G. : Tout dépend de l’âge des enfants et de leur niveau de lecture, mais, d’une manière générale, je conseillerais aux parents de limiter les temps d’écran de leurs enfants et de les amener parallèlement – et tout en douceur – vers la lecture. Inutile de les forcer à lire des livres qui ne les intéressent pas. La lecture doit être avant tout pour eux un plaisir ! Pour cela, les parents peuvent, par exemple, emmener leurs enfants à la bibliothèque ou dans une librairie afin qu’ils puissent feuilleter et choisir eux-mêmes les livres qui les intéressent et, donc… qu’ils aimeront lire.

Pour les plus jeunes, je conseillerais également aux parents de prendre le temps de lire des livres à leurs enfants. Ceux-ci adorent quand on leur raconte des histoires ! En complément de la lecture à haute voix, les parents peuvent également proposer à leurs enfants d’écouter des livres audio. C’est une autre manière d’accéder à la lecture, qui présente de nombreux atouts, aussi bien pour les enfants que pour leurs parents (ce que je confirme aussi en tant que maman de 3 enfants âgés de 3, 6 et 9 ans) : c’est une activité qui les occupe calmement tout en développant leur imagination, leur compréhension du langage et du texte, qui enrichit leur vocabulaire et c’est également pour moi un moment paisible pendant lequel je sais qu’ils pratiquent une activité saine, distrayante, pédagogique et culturelle à la fois !




Cet article vous a été utile ? Donnez votre avis en commentaire !

autres sujets dans Enfant

Série Dis-moi : Pourquoi les enfants sont-ils attachés à leur doudou ?
Série Dis-moi : Pourquoi les enfants sont-ils attachés à leur doudou ?
Familles sportives : On passe du Jogging au Plogging
Familles sportives : On passe du Jogging au Plogging
Au secours, mon enfant à peur des petites bêtes !
Au secours, mon enfant à peur des petites bêtes !
Le test du chamallow, auriez-vous résisté ?
Le test du chamallow, auriez-vous résisté ?
Attentats : comment leur en parler ?
Attentats : comment leur en parler ?

à lire aussi

Par Bubble Mag
Lire aux enfants et faire lire
Lire aux enfants et faire lire
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation