close cross cancel bubble smiley
scan
 

La vérité scientifique sur les câlins

La vérité scientifique sur les câlins
La vérité scientifique sur les câlins

Vous l'aviez sans doute déjà remarqué : les câlins ont le pouvoir de détendre, de rassurer, de rendre joyeux nos bouts de chou. Grâce au développement de l'imagerie cérébrale, c'est désormais prouvé scientifiquement ! Explications avec le psychanalyste John Bowlby, grand théoricien de l'attachement.

 

Hormones du bonheur
Quand ils sont bien au chaud dans nos bras, le système endocrinien de nos enfants secrète un tas d'hormones bienfaisantes : la dopamine pour le bien-être et la motivation, l'endorphine et la sérotonine pour le plaisir, l'ocytocine pour l'attachement. Tout ce bien-être renforce également le système immunitaire et protègerait même des maladies cardio-vasculaires ! Quant au cortisol, l'hormone du stress, elle est inhibée par les câlins...


Langage 
Les câlins sont un moyen pour le nouveau-né comme pour le bébé et l'enfant, de communiquer, d'entrer en relation sans passer par les mots. Ils permettent ainsi :
  • de développer l'attachement : avec un nouveau-né, le peau à peau est encouragé par les maternités car il permet de réchauffer et d'apaiser l'enfant, mais aussi de renforcer l'affection mutuelle entre lui et sa mère,
  • de renforcer les compétences sociales : avec un bébé, le bercement et le portage sont à utiliser sans modération. Ils rassurent l'enfant tout en construisant une solide relation à l'autre,
  • de partager des émotions : avec un enfant, les câlins sont souvent bien plus forts que les mots pour formuler une panoplie de sentiments positifs, comme l'amour, le soutien, la consolation...
Trop de câlins ? 
  • n'hésitez jamais à prendre votre bébé dans vos bras quand il pleure, accueillez les demandes de vos enfants lorsqu'ils souhaitent monter sur vos genoux ou plonger la tête dans votre cou !  
  • on ne fait jamais trop de câlins. Le psychanalyste John Bowlby, grand théoricien de l'attachement, a montré que les enfants les plus sécurisés seront les plus autonomes et les plus ouverts.
  • en revanche, n'obligez pas votre enfant à vous faire ou à recevoir des câlins. Respecter ses désirs est primordial, dites-vous que ce sans doute pas le bon moment.

Envie de plus d'inspiration?

Testez ces cartes à télécharger : Et si on jouait à se faire des calins ?

Voici un autre article sur ce même sujet : Il/Elle réclame sans cesse votre attention ? Et si c'était juste un besoin de câlin ?


Cet article vous a été utile ? N'hésitez pas à laisser un commentaire 

autres sujets dans Enfant

Faut-il les obliger à faire des bisous ? L’avis des enfants
Faut-il les obliger à faire des bisous ? L’avis des enfants
Comment développer l'empathie chez l'enfant ?
Comment développer l'empathie chez l'enfant ?
Apprendre à son enfant à recevoir des cadeaux
Apprendre à son enfant à recevoir des cadeaux
La vérité scientifique sur les câlins
La vérité scientifique sur les câlins
Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation