close cross cancel bubble smiley
scan
 

Comment donner le goût du travail à nos enfants

Comment donner le goût du travail à nos enfants
Comment donner le goût du travail à nos enfants - Crédits Photo- Adobestock

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie ». Cette citation de Confucius est pleine de sens, mais le travail s'y entend comme une tâche, un poste précis. Encore faut-il le trouver ce boulot de rêves ! N'aurions-nous pas plus intérêt à enseigner à nos enfants comment aimer le travail pour ce qu'il est toujours, quelle que soit la tâche : un affairement, des réalisations, de la coopération, des réussites et aussi des échecs... Aimer travailler plutôt que d'aimer son job, apprendre à voir le bon et le beau dans la tâche quelle qu'elle soit, savoir mettre du cœur à l'ouvrage.

Une compétence utile
« N'élevons pas nos enfants pour le monde d'aujourd'hui. Ce monde n'existera plus lorsqu'ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur. Alors apprenons-leur à s'adapter ». Une autre citation, de Maria Montessori, qui incite les parents à donner des outils à leurs enfants. Le goût du travail en est un. Comment donner le gout de l'effort et du travail aux enfants pour les aider à devenir des adultes heureux de se lever le matin ? Découvrez ces astuces inspirantes de parents.

 
Donner le gout de l'effort

Isabelle, maman de trois enfants : « J’ai la chance d’avoir des enfants qui ont beaucoup de facilités à l’école. Mais je me suis rendue compte qu’ils ne savaient pas ce que buter sur une difficulté était. Le piano a été révélateur : difficile de jouer juste du premier coup ! L’apprentissage de cet instrument leur a permis de réaliser qu’on ne parvient pas toujours à tout faire parfaitement tout de suite ! C’est une école de patience et d’humilité car avant de pouvoir accélérer le tempo et jouer au bon rythme, il faut des heures de répétitions. »

Sophie, maman de trois enfants : « Donner le goût du travail, c'est donner le goût de l'effort. Depuis qu'ils sont petits, nos enfants font avec nous de la randonnée en montagne. Ils râlent forcément un petit peu au départ, mais finalement, ils sont ravis par les paysages magnifiques, on y croise des animaux, on se baigne dans des torrents.
Pour la petite histoire : direction le lac bleu dans les Pyrénées. La ballade devait durer cinq heures, c'était sans compter sur un chemin très mal balisé… Il nous a fallu huit heures et quelques déconvenues. Au bout de sept heures, mon mari et moi nous sommes dit que c’était trop pour les enfants mais c'est eux qui nous ont poussés : "on n’a pas fait tout ce chemin pour s’arrêter là !" La dernière demi-heure, je n’en pouvais plus mais c’est mon fils, puis ma fille qui m’ont encouragée avec ces mots que nous leur disons toujours : "encore un petit effort tu verras tu seras récompensée !" "

Donner l'exemple et se raconter

Claire, maman de trois enfants : « Selon moi il faut donner l'exemple de la joie pour la transmettre à ses enfants, notamment en ce qui concerne le travail. Je pars donc au travail le sourire aux lèvres (même les matins où j'aurais plutôt envie de rester au lit). Le soir, au dîner, j'écoute leur journée à l'école et je raconte la mienne au travail, je partage mes plaisirs et mes déplaisirs. Parfois je râle en effet, mais j'exprime toujours une implication et un intérêt pour ce que je fais... Je leur montre que tout n'est pas toujours facile ou drôle mais que même quand c'est plus dur, cela est intéressant et valorisant. Je n'hésite pas à leur dire que je suis en train de chercher des solutions et j'affiche ma confiance, je ne doute pas de les trouver... avec des efforts. Je présente ainsi le travail comme un jeu de réflexions stimulantes. Quand j'en ai l'occasion, je propose toujours à mes enfants de participer, de visiter mon lieu de travail, de passer au bureau... Ils adorent et ça me confirme que le message passe : travailler peut être une source de plaisirs ! »  

Rendre l'enfant acteur de la réalisation de ses désirs

Diane, maman de deux enfants :  "Pour ses 12 ans, mon fils a voulu un ordinateur. Tout le monde a cotisé : grands-parents, parrain et marraine, parents… Et nous sommes arrivés à une somme suffisante. Mais pour apprendre à Max le goût de l’effort, nous lui avons demandé de participer. Il a travaillé dans le jardin pendant 2h et à gagné 18 € qu’il a ajouté à la somme."

 

Vous souhaitez partager votre point de vue ? Laissez un commentaire ! 

autres sujets dans Enfant

Apprendre à ranger : un jeu ?
Apprendre à ranger : un jeu ?
Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
C'est quoi l'éducation sans fessée ? Rencontre avec Edwige Antier
C'est quoi l'éducation sans fessée ? Rencontre avec Edwige Antier
Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
Jeux de filles, jeux de garçons, est-ce bien une réalité ?
Jeux de filles, jeux de garçons, est-ce bien une réalité ?
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation