close cross cancel bubble smiley
 

Du bonheur des tâches ménagères partagées

Du bonheur des tâches ménagères partagées
Du bonheur des tâches ménagères partagées - Crédit : Bubble Mag

Les tâches ménagères : une corvée. Et si vous viviez ces moments positivement en les partageant avec votre enfant ? Bubble Mag nous dit tout.



1. Être entièrement disponible
Pensez à ce que vous êtes en train de faire sur le moment et essayez de ne pas vous attarder sur vos pensées parasites. En profitant à 100% de ce petit moment, votre enfant ressentira votre pleine présence et sera plus apaisé et attentif.

2. Préparer un environnement sécurisé et adapté à sa taille
Partout dans la maison, mettre les objets « dangereux » ou fragiles hors de portée des petites mains. Si cela n'est pas possible, les présenter aux enfants en leur expliquant le comportement attendu.
Dans la salle de bain et dans la cuisine, prévoir un escabeau pour qu'à tout âge, votre enfant puisse accéder au plan de travail, et prévoir des ustensiles à sa taille et à sa force.

3. De l'observation à la participation
Intégrer votre enfant à vos tâches quotidiennes, c'est d'abord lui permettre de passer du temps avec vous. En vous observant, dés son plus jeune âge, puis en l'impliquant en fonction de ses capacités : à 1 an il mettra les légumes dans la casserole, à 2 ans il cassera les oeufs, à 3 ans il se servira du mixer, à 6 il préparera un gâteau tout seul !

4. Prendre le temps d'être à son rythme lorsqu'il participe
Im-pos-sible me direz vous ? Il suffit d'anticiper : comptez le double de temps habituel (vous ne viendrez peut être pas à bout de toutes les tâches que vous vous étiez noté(e) mais pas de panique, il vous reste la fin de la semaine !)

Bénéfices ? 
- Vous lui offrez un environnement riche favorable à son éveil
- Vous passez du temps avec lui et emplissez ainsi son réservoir d'amour (et accessoirement le vôtre !)
- Vous évitez les crises pour attirer votre attention
- Vous favorisez le développement de sa confiance en lui
- Last but not least : vous augmentez ses chances de réussite plus tard.  Selon une étude américaine de 2002 effectuée sur 84 enfants « Plus que leur mode d'éducation ou leur QI, la participation des enfants à des tâches domestiques à l'âge de 3 ou 4 ans s'avère être le critère le plus pertinent pour déterminer leur réussite plus tard - définie par de meilleures relations avec leurs proches, de meilleurs résultats scolaires et l'indépendance économique. » Le Monde, 20.04.2015




Plus d'astuces sur bubblemag.fr  
Laissez votre commentaire

autres sujets dans Enfant

L’éducation positive
L’éducation positive
Un nouveau regard sur la parentalité
Un nouveau regard sur la parentalité
Changer l’école, une idée folle ?
Changer l’école, une idée folle ?
Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Pourquoi c'est dur de prêter ses jouets à 2 ou 3 ans
Petit libé : Quand les grands nationaux s'adressent aux enfants
Petit libé : Quand les grands nationaux s'adressent aux enfants
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation