Jouets guerriers : autoriser, mais dans certaines limites

0 0
Jouets guerriers : autoriser, mais dans certaines limites Jouer à la guerre
 
Les jouets guerriers, pour ou contre ? Rendent-ils les enfants plus violents ? Vaste sujet qui suscite des débats. Gaëlle, maman d’Ugo, 6 ans, et de Maxime, 3 ans, avait un principe bien arrêté, mais a dû se rendre à l’évidence : avec deux garçons, difficile d’y échapper.

 

Principe d’éducation : très sûre de moi, j’affirme …
« Je n’achèterai jamais de jouets violents à mes enfants ! » affirmais-je à mes amies mères de famille. Mon raisonnement était très basique : si on leur donne des armes, ils se battront ; si on leur donne des jouets pacifiques, ils auront des jeux pacifiques. Mes amies me répétaient invariablement : « tu changes d’avis sur beaucoup de choses quand tu deviens mère ». Hum, pas convaincue.

 

Changement de cap malgré mes efforts
Premier garçon. Les activités des premiers mois sont assez similaires entre les filles et les garçons, puis des différences commencent à apparaître dans le choix des jeux (pas toujours : j’ai vu des filles qui jouent avec des armes, et inversement). J’achète des petites voitures, des jeux de construction, des animaux. Au début (inquiétude de mon mari !), il rangeait ses voitures en rang par ordre de taille décroissant. Puis ça s’est corsé. Ses voitures ont commencé à avoir des accidents, à sauter du garage, à voler dans la chambre etc. Ses jeux sont devenus plus violents, bruyants, destructeurs. Et le top : je l’ai retrouvé un jour en train de viser (et tuer certainement) ses animaux avec le manche d’un aspirateur-jouet qu’il avait reconverti en fusil. L’angoisse !!!!

 

Serait-ce naturel ???
Mon fils est-il plus violent que la norme ? Qu’ais-je raté ? s’interroge-t-on. On entend dire que les programmes télé violents incitent les enfants à la violence (pas sûr). Ou que les petits imitent les enfants plus grands qui jouent avec des armes-jouets. Mais pas chez moi ! Je surveille beaucoup Ugo avec la télévision (il m’en veut un peu parce qu’à 6 ans il n’a pas encore vu Star Wars et Pirate des Caraïbes alors que pas mal de ses copains les regardent), à ce moment-là, tout ce qu’il voyait, c’était des dvd type T’Choupi ou Petit-Pied le dinosaure. Pas de grand frère, de cousin ni de copain pour lui montrer. Serait-ce donc naturel ???

 

Pas d’interdit mais des limites à respecter : résultat positif !
Après cet épisode, j’ai commencé à voir les choses autrement et j’ai laissé les jouets guerriers pénétrer chez moi… Je reste assez frileuse sur les pistolets. Une chance, Ugo et Maxime ne sont pas très portés dessus. Mais s’ils m’en réclamaient, je dirais oui. Nous avons des épées, des bonshommes de l’espace équipés de lasers et autres instruments destructeurs, des guerriers Playmobil... Mes fils ne sont pas devenus plus violents. Avec ou sans accessoires, ils ont joué très tôt à la bataille et leur armée de bonshommes et d’animaux subit toujours de lourdes pertes (pas d’inquiétude, ils ressuscitent toujours…). Par contre, j’ai posé des limites, la première règle étant : « je ne fais pas mal aux autres ». Je choisis de préference des jouets avec lesquels ils ne risquent rien. Bon exemple : les épées ou sabres de pirate gonflables. Du coup j’entends plus de fous rires que de pleurs quand ils organisent des guerres.

 

Une bonne manière de se défouler et d’inventer ses histoires
Tous les enfants ont besoin de se défouler, d’une manière ou d’une autre. Je ne trouve pas malsain de les voir jouer avec des armes, et de les entendre crier « tu es mort ». Pour moi c’est une étape normale. Ils ont par ce biais pris goût aux déguisements de chevaliers, de Batman et autres super héros qui tuent des méchants, ils inventent des histoires qui finissent toujours par une bataille. Je me poserais peut-être plus de questions devant un enfant qui n’extériorise jamais de telles pulsions.

 

Par Gaëlle , Maman d’Ugo, 6 ans, et de Maxime, 3 ans

 

Qu'en pensez-vous ? Dites-le en commentaire !
 
 

 

3 jours seulement à -20% dès 50 € d'achat* sur les produits OXYBUL vendus sur www.idkids.fr et dans nos magasins IDKIDS. Jusqu'au 4 décembre.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Par G.George, Pédopsychiatre Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Par Graine de Curieux Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Par J. Sick, Formateur vélo Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Par M. Vaillant, Psychologue Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?

à lire aussi

Par M. Gramme, Ludothécaire
Jouer à la guerre, c'est sérieux
Jouer à la guerre, c'est sérieux
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Par F. Kochman, Pédopsychiatre
Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
Par S. Zéraoulia, Educatrice de jeunes enfants et responsable de ludothèque
Comment jouer avec un enfant autiste ?
Comment jouer avec un enfant autiste ?
Par Armelle T.C., Maman de 5 enfants
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !

Top 5 articles

Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
Par F de Monclin, Conseillère pédagogique à la Fondation Nicolas Hulot
Comment expliquer l'écologie aux enfants ?
La « nocivité » des écrans en question : doit-on les bannir ?
Par S.Tisseron, Psychiatre et psychanalyste, spécialiste de l’image
La « nocivité » des écrans en question : doit-on les bannir ?
La télé, un outil d’apprentissage ?
Par N. Berguerand, Directrice adjointe de Cap Canal
La télé, un outil d’apprentissage ?
5 astuces anti-crises du matin
Par Bubblemag
5 astuces anti-crises du matin
Des jeux pour les filles, des jeux pour les garçons : est-ce vraiment un problème ?
Par J. Hospital, Directrice de ludothèque
Des jeux pour les filles, des jeux pour les garçons : est-ce vraiment un problème ?
Laissez votre commentaire