LES JOURS OXYBUL, JUSQU'À -30%* SUR DES CENTAINES DE PRODUITS

> J'en profite

Un enfant-piéton averti en vaut deux !

0
Un enfant-piéton averti en vaut deux ! Un enfant-piéton averti en vaut deux ! - Crédit : Alinute/Fotolia

Quand les enfants traversent la rue ou marchent à proximité des voitures et camions, les bons réflexes s’imposent ! Très tôt et par étapes, les parents doivent prendre le temps d’apprendre les règles de sécurité aux enfants. Cela peut se faire de manière ludique : les parents prudent vous racontent !

L’enfant est un piéton particulièrement vulnérable. Sa petite taille l’empêche d’avoir la même vision que des adultes, mais le rend aussi moins visible par les usagers de la route. Il n’a pas non plus conscience de tous les dangers ni le développement moteur pour évaluer le danger de façon précise. La première règle à suivre : quand vous traversez au feu ou marchez avec lui, montrez l’exemple !

À partir de 3 ans
Dès l’âge de 3 ans, des connaissances sur la route peuvent s’acquérir. Première étape : expliquer ce qu’est la route, que les voitures y circulent, et qu’il faut donc rester sur le trottoir quand on est un piéton. Pour ce faire, il faut donner à l’enfant le réflexe de tenir la main et celui de détecter les dangers. Prenez le temps de lui expliquer comment traverser.
Astuce de Marjorie : “Dans la rue je me rends disponible pour répondre à toutes les questions de mes enfants. La sécurité est trop importante pour ne pas profiter de chaque situation pour pointer le danger ou les solutions pour s’en préserver” 


À partir de 6 ans
Une fois les premiers réflexes acquis, il faut continuer à les développer en restant attentif. Comme à cet âge, l’enfant peut marcher sans vous tenir la main, il est important de lui expliquer que les voitures et camions qui circulent roulent à vive allure et présentent un danger. Pour être prudent sur les passages piétons, il peut de nouveau vous tenir la main. Cela permet de souligner l’attention supplémentaire que l’on doit avoir lorsque l’on traverse.
Astuce de Vincent: “Je laisse à mon fils la liberté du chemin emprunté,c’est lui qui me guide,  une bonne manière de le laisser autonome tout en observant s’il a bien retenu les règles”. 


À partir de 10 ans
À cet âge, les dangers sont bien identifiés. Votre enfant peut se déplacer seul sur des trajets courts ou bien connus, par exemple pour aller à l’école. Il faut tout de même continuer à se montrer attentif et faire attention que cette autonomie n’engendre pas de prises de risque.
Astuce de Diane : “Régulièrement je refais des trajet avec Camille, même si elle est “grande”. Une réassurence utile pour nous deux.”




Vous aussi partagez vos astuces en commentaire !



Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Indispensable, la démocratie !
Par Bubble Mag Indispensable, la démocratie !
Dossier : l’école autrement
Par Graine de parents Dossier : l’école autrement
Quand les mots font mal
Par Graine de parents Quand les mots font mal
La Chartreuse de Neuville
Par Bubble Mag La Chartreuse de Neuville
Comment donner accès à la culture à tous en 20 minutes chrono ?
Par Graine de parents Comment donner accès à la culture à tous en 20 minutes chrono ?

Top 5 articles

Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
Par Graine de parents
Bannir ou accepter les jouets guerriers : quelle influence sur les enfants ?
Changer l’école, une idée folle ?
Par Graine de parents
Changer l’école, une idée folle ?
Laissez votre commentaire