LES JOURS OXYBUL, JUSQU'À -30%* SUR DES CENTAINES DE PRODUITS

> J'en profite

Pendant les vacances, comment les faire réviser ?

0
Pendant les vacances, comment les faire réviser ? Petite fille entrain de faire ses Pendant les vacances, comment les faire réviser ? - Crédit : Fotolia
Pendant les vacances, comment inciter ses enfants à réviser ? Devoirs de vacances ou cahiers de vacances ? Jeux ou activités quotidiennes, tout est bon pour rafraîchir les neurones de nos enfants ! Précisions avec Magalie Courribet, professeur des écoles.

 

Les apprentissages à l’école sont un long processus qui se déroule tout au long de l’année scolaire. Les acquis s’installent progressivement, au fur et à mesure des explications, des reformulations, des exercices d’entraînement en classe.
A l'école, il est fréquent de constater que le lundi matin est souvent consacré aux rappels de la semaine précédente, le week-end ayant eu pour effet d’effacer les nouveaux acquis de la tête des élèves. Alors, que penser de l’impact de deux mois de vacances sur ces apprentissages si durement acquis ?
Les pertes cognitives durant ces vacances peuvent être l’oubli d’un temps de conjugaison, d’une méthode de calcul, ou encore des futurs élèves de CE1 qui ont oublié les bases de lecture du CP.
S’il est évident que les élèves apprécient du repos après une année scolaire intense, les laisser en jachère intellectuelle durant deux mois semble risqué.

 
Les cahiers de vacances
Quand on évoque les devoirs de vacances, on pense habituellement aux cahiers de vacances. Ce sont des recueils d’exercices à la présentation ludique qui permettent aux enfants de faire des exercices en rapport avec le programme de leur année scolaire. Le large choix dans les magasins peut être source de dilemne lors de l'achat.
La plupart des cahiers sont créés par des éditeurs de manuels scolaires (Hachette, Nathan, Hatier, Magnard…) et sont réalisés en collaboration avec des enseignants. Les contenus sont fiables quant au respect des programmes scolaires. Actuellement, les éditeurs proposent aussi des cahiers de vacances dont le thème principal est un personnage connu par les enfants (Tchoupi, les PetShop, Arthur, le Petit Nicolas…). Tout est fait pour rendre ces cahiers de vacances attractifs pour les enfants. D'ailleurs, il est préférable que le choix du cahier de vacances se fasse avec les enfants afin que ceux-ci se l’approprient plus facilement.
Il ne faut pas perdre de vue que les enfants doivent se reposer : inutile donc de transformer les cahiers de vacances en corvée. 20 à 30 minutes par jour sont suffisantes pour permettre aux enfants de rafraîchir leurs connaissances et garder des réflexes de travail.

Réviser en jouant
Le jeu est un excellent moyen d'apprentissage car l'enfant apprend en ayant l'impression de jouer. Un enfant en difficulté scolaire peut avoir la sensation de continuer de ''faire comme à l'école'' devant son cahier de vacances et n'en tirera aucun bénéfice. Le jeu est une alternative intéressante: jouer avec ses parents, grands-parents, est un moment privilégié, d'autant plus que le reste de l'année il n'est pas toujours facile de trouver du temps à consacrer au jeu.
Les jeux de société de type plateau (monopoly, jeux de l'oie...) permettent à l'enfant de travailler divers domaines : la lecture (règle du jeu, étapes à franchir...), les mathématiques (additionner des résultats de dés, faire des échanges de monnaie...), le respect des règles, coopérer... On peut aussi détourner des jeux classiques comme les dés : additionner ou multiplier les valeurs des dés pour connaître le gagnant.
Il existe aussi des jeux de cartes (type ''Cartes à Toto'') sur lesquelles sont inscrits des additions ou des multiplications, ainsi que des résultats. Les possibilités de jeu sont multiples: batailles, mémory... grâce à ces cartes, toute la famille peut réviser les tables de multiplication sans s'en rendre compte.

Tirer profit des situations du quotidien
Puisque pendant les vacances chacun est moins pressé, profitons de ce temps pour faire participer nos bambins aux activités du quotidien : calculer le prix de 2 baguettes de pain, de 3 kg de tomates, le coût de la sortie à la piscine, compter l'argent restant dans le porte-monnaie et vérifier s'il reste assez pour acheter des glaces, lire le menu au restaurant...
Non seulement l'enfant se sentira valorisé par ces nouvelles responsabilités, mais ça lui assurera aussi un entraînement intellectuel dont il ne peut tirer que des bénéfices.
Quelque soit le type de devoirs de vacances adopté, il est important de ne pas laisser un enfant sans stimulation intellectuelle durant 2 mois. Un enfant qui s'exerce régulièrement pendant les vacances sera plus apte à se réadapter au rythme scolaire rapidement et n'aura donc aucune difficulté à se confronter aux nouveaux apprentissages qui l'attendent.
C'est aux parents de décider en fonction du caractère de leur enfant et de son rapport à l'école quelle sera leur façon de le faire réviser, tout en ne perdant pas de vue qu'après une année scolaire riche en apprentissage, les vacances sont bien méritées.



D'accord, pas d'accord ? Dites-le en commentaire !
Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ?
Par Graine de parents A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ?
Ca y est, c'est la rentrée !
Par Graine de parents Ca y est, c'est la rentrée !
Ecoles Montessori, Freinet, Steiner… : l’école autrement
Par Graine de parents Ecoles Montessori, Freinet, Steiner… : l’école autrement
Faut-il glisser des devoirs de vacances dans la valise des enfants ?
Par Graine de parents Faut-il glisser des devoirs de vacances dans la valise des enfants ?
L’école Montessori : un exemple de pédagogie alternative
Par Graine de parents L’école Montessori : un exemple de pédagogie alternative

Top 5 articles

Changer l’école, une idée folle ?
Par Graine de parents
Changer l’école, une idée folle ?
Laissez votre commentaire