close cross cancel bubble smiley
 

Devenir grand-parent c'est arriver à lâcher prise

Devenir grand-parent c'est arriver à lâcher prise
Devenir grand-parent c'est arriver à lâcher prise - Crédit : Matthew Bennett / Unsplash
On parle souvent du bouleversement d'organisation et d'émotions dans la nouvelle vie de parents après l'arrivée de leur premier enfant, mais qu'en est-il du ressenti des grands-parents ? Comment appréhendent-ils leur nouveau statut et quelle place leur donner ? Témoignages de parents et d'experts.



Recul et prise de conscience
« Alors que depuis la naissance de nos enfants nous avons appris à être des parents […], nous voici d’un coup relégués, tributaires des décisions prises par nos propres enfants et, par conséquent, de leur façon de vivre », explique la gynécologue Danièle Flaumenbaum. Une passe d’armes qui, même si elle est dans l’ordre des choses, n’est pas toujours simple à gérer pour les nouveaux grands-parents.
L’intelligence du coeur et le lâcher-prise sont alors essentiels, car il s’agit au final « d’accepter fondamentalement leurs façons de faire, de les accepter sincèrement et avec la plus grande tolérance », souligne Danièle Flaumenbaum. Un exercice d’autant plus difficile que ce passage du statut de parent à grand-parent n’est pas chose aisée : un beau jour on passe de l’autre côté, on devient « mamie » ou « papi ». Sans crier gare, la vieillesse s’incarne, et les parents, tout préoccupés par la naissance de leur enfant, ont rarement conscience de cette crise que traversent leurs propres parents.

Prendre le temps 
Lorsque l’on est grand-parent, les années à jongler entre travail et enfants sont derrière soi : exit les doubles journées, exit la charge mentale quotidienne… C’est alors l’occasion, avec ses petits-enfants, de « prendre le temps ». Ce que l’on « n’a pas toujours pu faire […] avec ses propres enfants », soulignent Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo. À savoir : les observer, les écouter, bricoler, jouer avec eux, leur lire des histoires… « Quand je suis avec mes petits-enfants, je ne fais que cela ! Je m’assois par terre avec eux, je joue avec eux, etc. Quand ma fille s’assoit par terre, elle se relève presque immédiatement, car elle a mille choses à faire », racontait la psychologue Maryse Vaillant dans une interview pour idkids.com. Un vrai cadeau dans notre monde à cent à l’heure.




Cet article vous a plu ? Laissez un commentaire ! 

autres sujets dans Enfant

Des "ateliers de langage" avec des grands-parents
Des "ateliers de langage" avec des grands-parents
Etre grand-parent ça s'apprend !
Etre grand-parent ça s'apprend !
Vous rêvez d'une grasse matinée ? Suivez ces conseils de parents
Vous rêvez d'une grasse matinée ? Suivez ces conseils de parents
Les grands-parents ont des droits
Les grands-parents ont des droits
Devenir grand-parent c'est devenir des passeurs d'histoires...
Devenir grand-parent c'est devenir des passeurs d'histoires...

à lire aussi

Par Graine de parents
3-6-9-12, Serge Tisseron aide les parents à limiter les écrans
3-6-9-12, Serge Tisseron aide les parents à limiter les écrans
Par Graine de parents
5 romans pour faire rêver les enfants cet été
5 romans pour faire rêver les enfants cet été
Par les experts de la communauté
Mission : faire découvrir la nature à ses enfants !
Mission : faire découvrir la nature à ses enfants !
Par Ensemble pour l'éducation
Série Dis-moi : Comment donner aux enfants l'envie de manger sainement et de jouer activement ?
Série Dis-moi : Comment donner aux enfants l'envie de manger sainement et de jouer activement ?
Par Bubble Mag
Nos enfants lisent-ils moins qu'avant ?
Nos enfants lisent-ils moins qu'avant ?
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation