scan
 

Quand les grands-parents ne côtoient pas leurs petits-enfants

Quand les grands-parents ne côtoient pas leurs petits-enfants
Quand les grands-parents ne côtoient pas leurs petits-enfants - Crédit : Alex Boyd / Unsplash
Selon une enquête de Grand-Mercredi auprès de ses « fans », plus de 2 grands-parents sur 10 n’ont pas la chance de pouvoir passer du temps avec leurs petits-enfants. Pour en savoir davantage, Grand-Mercredi a enquêté sur le cas de 30 grands-parents concernés par cette situation.


En cause, en 1er lieu : la rupture des liens entre parents et grands-parents, suite à des conflits familiaux (45%) ; en 2e lieu : un divorce qui complique les rapports avec l’ancienne belle-fille ou l’ancien gendre (25%) et, en 3e lieu : l’incapacité dans laquelle se trouvent les grands-parents de s’occuper de leurs petits-enfants (20%), le plus souvent à cause d’une santé fragile.

Autre raison pour lesquelles les relations entre grands-parents et petits-enfants sont parfois distendues : l’éloignement géographique, quand les petits-enfants résident dans une ville (voire dans un pays) différente. Même si les technologies actuelles comme Skype ou FaceTime permettent de se voir à distance et de ne rien manquer des moments clés (anniversaires, rentrée scolaire…), l’absence de contacts réels rend difficile l’instauration d’une relation riche et solide.

Il existe enfin de plus en plus de grands-parents qui ne souhaitent pas s’occuper de leurs petits-enfants ou très peu, en raison de l’investissement que cela réclame : ils manquent de temps, ou alors d’argent, ou tout simplement de fibre « grand-maternelle » ou « grand-paternelle ». Devenir aïeul si jeune peut être un vrai coup de massue pour ces quinquagénaires qui viennent à peine de laisser leurs enfants prendre leur envol. On ne choisit pas d’être grand-mère ! et de plus en plus de femmes ne sont pas pressées de rejoindre le camp des mamies. Enfin sans enfants à s’occuper, elles aspirent à un moratoire avant d’être assignées à leur rôle de grand-mère.

Phénomène frappant : le fait de ne pas voir ses petits-enfants ou ses grands-parents relève souvent de l’héritage familial. Si l’on vous a appris à cultiver le lien familial, vous reprendrez le flambeau. À l’opposé, si les modèles antérieurs étaient différents, la relation petits-enfants/grands-parents risque d’en pâtir. Autrement dit : si vous souhaitez avoir un jour de vraies relations avec vos petits-enfants à venir, habituez vos propres enfants à voir leurs grands-parents !



Vous souhaitez réagir à cet article ? Laissez-nous un commentaire !

autres sujets dans Enfant

Comment aider l'aîné à accepter la venue d'un deuxième enfant ?
Comment aider l'aîné à accepter la venue d'un deuxième enfant ?
La mère donne la vie, mais le père donne la liberté
La mère donne la vie, mais le père donne la liberté
La place dans la fratrie a-t-elle une influence sur l’enfant ?
La place dans la fratrie a-t-elle une influence sur l’enfant ?
Le deuxième arrive, comment occuper l'aîné ?
Le deuxième arrive, comment occuper l'aîné ?
Les grands-parents ont une écoute différente des parents
Les grands-parents ont une écoute différente des parents
Qui sont les "nouveaux pères" ?
Qui sont les "nouveaux pères" ?
Livraison gratuite
en Relais Colis© dès 50€ d'achat
Retrait en magasin gratuit
en 2 à 5 jours dans les magasins
Satisfait ou remboursé
pendant 30 jours
Paiement Paypal
rapide et sécurisé pour tous vos achats
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation

Store : Language :
;