Doit-on faire faire du sport aux petits ?

3
Doit-on faire faire du sport aux petits ? Doit-on faire faire du sport aux petits ? - Crédit : Fotolia

Il suffit d'observer un jeune enfant pour constater qu'il a besoin de bouger. Mais le sport est avant tout un espace ludique, il doit rester pour l’enfant un moment  de plaisir. Les entraînements proposés à l’enfant doivent être adaptés à ses capacités physiques.

Gardez à l’esprit que lorsque l’enfant commence l’école, il fait déjà 30 minutes de sport par jour de classe, soit 2 heures par semaine.  Pour son bien-être, ne proposez pas d’une heure sportive aux 2-6 ans, une fois par semaine. Cela suffit pour son équilibre physique et psychique.

La base des plus grands apprentissages !
La pratique d’un sport va lui permettre de prendre conscience de son corps, de prendre des repères dans l'espace et d'intégrer des notions (hauts, bas, droite, gauche), de s’orienter et donc d’acquérir de l’assurance. Une fois ces notions acquises, il pourra les montrer sur un "plan abstrait", comme par exemple sur une feuille de papier. Ce qui l’aidera pour l’école, l’écriture, le graphisme.
Le sport développe aussi la socialisation.
Dans un sport collectif, l’enfant sentira le soutien, la coopération, apprendra à faire confiance aux autres.
Il expérimente la patience (chacun son tour), la concentration, la discipline (respecter les règles).

C’est bon pour la santé
Le sport permet également d’éviter les problèmes de surpoids, de fortifier le cœur et les poumons.

Quel sport pour mon enfant ?
Selon le caractère de l’enfant, il est possible de lui proposer un sport qui lui permette de favoriser la maîtrise de son corps et ses rapports aux autres enfants.
Un enfant très moteur, qui "bouge beaucoup", devrait apprécier le judo, qui permet de se dépenser physiquement et d’apprendre à contrôler son énergie et ses gestes.
Vous pouvez également lui proposer un sport collectif comme le football, pour qu’il se dépense au maximum.
Un enfant qui joue beaucoup seul, timide, devrait beaucoup apprendre d’un sport collectif, qui l’aidera à aller vers les autres.
Rien ne sert de forcer un enfant à faire un sport pour lequel il n’a pas d’attirance. Pratiquer un sport doit rester un plaisir.

 

Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !

 

Commentaires 3 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Comme sur des roulettes
Par Bubble Mag Comme sur des roulettes
Comme un petit poisson dans l'eau !
Par Bubble Mag Comme un petit poisson dans l'eau !
Bouger à vélo
Par Bubble Mag Bouger à vélo
Quelle activité sportive choisir pour la rentrée ?
Par Graine de Curieux Quelle activité sportive choisir pour la rentrée ?
Quand et comment passer de la draisienne au vélo ?
Par Graine de parents Quand et comment passer de la draisienne au vélo ?
Laissez votre commentaire

3 Commentaires
02/03/2017 11:21
Un bien bel article pour un sujet qui prête à controverse. Merci pour vos conseils concernant le sport et les jeunes enfants. Certains assurent qu'il ne faut pas proposer plus de sport que celui que fait naturellement le jeune. D'autres ne jurent que par la pratique sportive. Difficile de s'y retrouver dans ces contradictions. J'aime beaucoup votre conseil concernant les enfants réservés qui doivent favoriser les sports collectifs. C'est dès le plus jeune âge que ça se travaille car, par la suite, le risque de ne privilégier que les sports individuels grandit avec les années !
06/03/2017 17:21
Je vous remercie pour l'article Doit-on faire faire du sport aux petits ? car il m'éclaire sur ce que je peux ou ne peux pas proposer à ma fille de 5 ans. Elle est très demandeuse. Elle souhaite faire de la gym, de la danse et de la natation et je ne sais pas top comment réagir. J'ai peur que ça fasse trop pour elle. Grâce à votre article, je me rends compte que nous devrions limiter à une activité et voir ce qui lui ferait plaisir pour l'année suivante. De plus, il n'y a aucun sport collectif dans tout ça.
15/03/2017 10:11
Merci pour toutes ces informations passionnantes sur le sport et les tout petits. Merci tout particulièrement pour le passage sur la construction des apprentissages, avec le sport qui forme une base pour le reste des savoirs intellectuels et sensibles. Je suis totalement d'accord avec vous : le sport développe une partie du cerveau qui permet d'apprendre avec plus d'efficacité. J'ajouterais que ça oxygène et donne plus d'ampleur aux pensées. Et puis un tout petit qui fait du sport, c'est un tout petit qui dort bien la nuit, et ça, ça n'a pas de prix !