Les essentiels pour la rentrée de bébé : jusqu'à -30%
Jusqu'au 3 septembre 2017

J'en profite

Est-il possible d’apprendre à faire du vélo sans petites roues ?

0
Est-il possible d’apprendre à faire du vélo sans petites roues ? Est-il possible d’apprendre à faire du vélo sans petites roues ? - Crédit : Joanna Zielinska/Adobe

On a toujours en tête le schéma classique de l’apprentissage du vélo. Vers 4 ou 5 ans, un petit vélo avec deux roulettes latérales, puis on relève les roulettes ou on en enlève une, jusqu’au moment où l’enfant n’en a plus besoin. Oui, mais ne peut-on pas faire l’économie de ces roulettes ? Comment procéder ? Est-ce dangereux ? 



Pourquoi essayer de faire du vélo sans les roulettes ?
La première question que l’on se pose, c’est pourquoi ne pas utiliser les petites roues ? Tout simplement parce que les petites roues ne permettent pas à l’enfant de trouver par lui-même son équilibre et ralentissent donc le processus d’apprentissage. Il en résulte un apprentissage plus long et plus pénible pour les parents comme pour l’enfant.
En effet, le principe des roulettes est de stabiliser l’enfant afin de l’empêcher de tomber. L’équilibre sur 2 roues étant difficile à trouver, on a imaginé aider l’enfant en lui permettant de pencher tantôt à gauche, tantôt à droite, sans ne jamais chuter. Ainsi, l’enfant apprend souvent à rouler sur 3 roues, en se reposant sur un seul côté. Difficile de perdre cette habitude pour passer sur 2 roues. Du coup, le parent, lorsqu’il décide d’enlever les roulettes, se retrouve obligé de tenir le vélo et l’enfant pendant quelques temps. Et si on pouvait passer directement à la phase 2 ?


Le passage utile par la draisienne
Lorsque votre enfant, dès l’apprentissage de la marche, utilise une draisienne, ce vélo sans pédales, il acquiert rapidement le sens de l’équilibre. De fait, c’est de son propre chef qu’il va progressivement accélérer et découvrir qu’en allant plus vite, il lui suffit de décoller les pieds du sol pour se laisser porter. Le passage au vélo à 2 roues est alors évident puisque l’enfant possède déjà le sens de l’équilibre.
Prenez soin de choisir un vélo à la bonne taille pour l’enfant : avec des petites roues, vous pouvez le choisir légèrement trop grand pour qu’il dure plus longtemps. Sans les petites roues, l’enfant doit être réellement capable de toucher convenablement le sol.


Un parent engagé

Lorsqu’un enfant fait du vélo avec les petites roues, vous pouvez tout à fait le laisser découvrir seul. Vous avez même la possibilité de vous promener en famille et de rouler avec votre propre vélo. Sans roulette, il n’en est pas question. Les parents doivent être très attentifs à l’enfant qui ne peut pas démarrer seul et a souvent des difficultés à s’arrêter. Si le rétropédalage est un atout pour s’arrêter, le démarrage est rendu difficile par la coordination qu’il demande, entre l’équilibre et la poussée.
A bien y regarder, il faut seulement quelques heures pour stabiliser l’enfant en le tenant d’abord par la selle et le guidon, puis par la selle seulement, et enfin par le dos pour le rassurer. Il n’y a pas de différence avec la phase au cours de laquelle on enlève les petites roues après plusieurs mois !
Le parent devra toutefois aider l’enfant au démarrage pendant quelques semaines, surtout s’il est très jeune.

 

Vous souhaitez réagir ? Faites-le en commentaire.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Je fais du Tennis, je vous raconte !
Par Graine de Curieux Je fais du Tennis, je vous raconte !
Organiser des Olympiades pour un anniversaire
Par Graine de parents Organiser des Olympiades pour un anniversaire
Le Baby Sport, le sport des tout-petits
Par Graine de parents Le Baby Sport, le sport des tout-petits
Quel sport pour mon enfant ?
Par Graine de parents Quel sport pour mon enfant ?
Comment apprendre à faire du vélo à mon enfant ?
Par Graine de parents Comment apprendre à faire du vélo à mon enfant ?
Laissez votre commentaire