Comment l’initier aux jeux de société ?

0 0
Comment l’initier aux jeux de société ? Comment l’initier aux jeux de société ? - Crédit : Fotolia
Comment motiver un petit garçon qui a du mal à se concentrer et à tenir en place pour un jeu de société ? Gaëlle, maman d’Ugo, 6 ans, et de Maxime, 3 ans, après quelques tentatives infructueuses, a compris qu’il lui fallait abandonner ses idées toutes faites et prêter plus attention aux envies de ses enfants.

 

Pleine d’espoir, je m’équipe en jeux éducatifs…
J’ai toujours adoré les jeux calmes. Après la naissance d’Ugo, j’ai vite réalisé que son univers était quelque peu différent du mien : bruit, casse, bagarres et courses effrénées, un besoin de se dépenser du matin au soir. Alors évidemment, je me suis dit que les jeux de société, ça allait demander de la patience. Mais j’étais motivée, je voulais partager avec lui les moments sympas dont j’avais le souvenir, en alliant le plaisir à l’éducatif. Quand il a eu l’âge, j’ai acheté un mémo, Mon premier scrabble, des petits chevaux histoire de titiller son esprit de compétition, etc…

 

Premier essai… premier échec !
Un jour, je me lance. Je lui propose gentiment « allez viens, on va essayer un nouveau jeu. Ca va être drôle. Ca s’appelle un mémo ». Il lève la tête, me regarde d’un air sceptique. Que peut-il y avoir de mieux que jouer à crasher ses voitures ? En maman perfectionniste, je passe dix minutes à lui expliquer le principe. Puis on démarre le jeu. Cinq minutes passent, et coup de chance, il retourne une paire de dauphins ! Je l’applaudis « bravo ! Tu viens de commencer et tu gagnes déjà ! ». Tout content, il retourne deux autres cartes, et là, rien. Il se renfrogne d’un seul coup… et commence à faire n’importe quoi, à retourner trois, quatre cartes, à sauter mon tour, à gigoter.
Je m’énerve : « concentre-toi un peu, et suis les règles ! ». Finalement il éparpille les cartes violemment en me criant « il est nul ton jeu ! ». Et il retourne à ses voitures. Raté !

 

Surtout ne pas renoncer…
Je laisse passer quelques semaines. Le mémo ne l’intéresse pas, tant pis, on va essayer autre chose. Et les jeux défilent, avec le même désintérêt de mon fils. Exit les dominos. Exit le Cherche et Trouve. Exit le très intéressant Duonimos qui combine jeu de l’oie et petits chevaux avec des animaux de la savane. Ugo est un peu motivé pour arriver le premier, mais dès qu’il prend du retard, il laisse tomber. Désespérée, je tente quand même de lui montrer qu’avec Mon premier scrabble, il va apprendre à reconnaître les lettres. « Mais maman, les lettres, c’est pas un jeu ! ». Bouhh !!!

 

Et le grand gagnant est… la course des dinosaures !
Ugo est désormais en pleine période dinosaures. Une vraie folie. Un week-end, j’entends mon neveu parler d’un jeu de dinosaures super. Ni une ni deux, je vais me renseigner. Bingo ! Nom du grand vainqueur : « la course des dinosaures ». Ca n’a pas l’air très éducatif, mais au point où j’en suis, je tenterais n’importe quoi ! Après vérification, c’est un jeu pour les plus de 6 ans, Ugo n’en a que 4 et demi. Tant pis, je fonce au magasin. Les mots « le Tyrannosaurus Rex rôde pour croquer les dinosaures qui seront sur son chemin » me rendent fébrile. Et si la solution était là, tout simplement ? Quand Ugo a découvert le jeu, il a sauté de joie. « Merci maman ! ». Il a fallu commencer tout de suite, juste en avançant les dinosaures et en organisant des batailles. Peu à peu, on a ajouté les règles simplifiées, puis plus compliquées. Et finalement, c’est avec ce jeu qu’Ugo a compris le principe de l’addition, en jetant deux dés pour faire avancer un seul dinosaure.

 

Ecouter leurs envies, simplifier… et se faire plaisir
Il suffisait d’un jeu qui lui plaise pour démarrer, et depuis, la panoplie s’est élargie. Je lui ai même fait découvrir un jeu que j’adore : le 1000 Bornes. Il est devenu accro. L’astuce, ça a vraiment été de partir de ce qui l’intéressait à l’époque et de trouver un jeu autour, et non de décider quel jeu devrait lui plaire… et accepter de ne pas jouer tout de suite selon les règles. Bref, ne pas être trop rigide et privilégier le plaisir. Prochain défi : initier le petit frère, spécimen encore plus dynamique !

 

Par Gaëlle , Maman d’Ugo, 6 ans, et de Maxime, 3 ans

 
Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !

 

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Par G.George, Pédopsychiatre Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Par Graine de Curieux Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Par J. Sick, Formateur vélo Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Par M. Vaillant, Psychologue Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?

à lire aussi

Par Armelle T.C., Maman de 5 enfants
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !
Par Sophie M., Maman de 3 enfants
Je n’aime pas les jeux de société. Que faire avec mes enfants ?
Je n’aime pas les jeux de société. Que faire avec mes enfants ?
Par Martine , Ludothécaire
Jouer en famille ? Indispensable !
Jouer en famille ? Indispensable !
Par M. Gramme, Ludothécaire
Jouer à la guerre, c'est sérieux
Jouer à la guerre, c'est sérieux
Par S. Zéraoulia, Educatrice de jeunes enfants et responsable de ludothèque
Comment jouer avec un enfant autiste ?
Comment jouer avec un enfant autiste ?

Top 5 articles

Comment jouer avec son enfant et y prendre plaisir !
Par J. Préveral, Ludothécaire
Comment jouer avec son enfant et y prendre plaisir !
Apprendre par le jeu, c’est possible ?
Par A. Audegond, DESS de psychologie cognitive
Apprendre par le jeu, c’est possible ?
Une poupée, pour quoi faire ?
Par N.Haberbush,codirectrice de l’association « Les enfants du jeu »
Une poupée, pour quoi faire ?
Comment jouer tout en apprenant ?
Par L. Exertier, Professeur des écoles
Comment jouer tout en apprenant ?
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Laissez votre commentaire