Les jeux de société, miroir de la société ?

0 0
Les jeux de société, miroir de la société ? Les jeux de société, miroir de la société ? - Crédit: OFC Pictures/Fotolia

Savez-vous que les jeux de société actuels proposent des matériaux et scénarios qui existaient déjà dans l’Antiquité ? S’intéresser à l’histoire du jeu de société revient donc forcément à se pencher sur l’évolution de l’Humanité, et sur le jeu comme miroir de la société.

Quand naît le jeu de société ?
Le jeu de société existe depuis les débuts de l’Humanité et les premières traces datent de 2 600 av. JC. Il s’agit du jeu de parcours appelé le jeu royal d’Ur, composé d’une tablette et de petits dés en forme de pyramides. Le jeu antique n’était alors pas concentré sur l’enfance, c’était davantage un jeu rituel empreint de religiosité destiné à préparer les individus à la mort. Les jeux pratiqués par la populace tournaient plutôt autour du sport, les quilles par exemple.

Quelles grandes étapes ont marqué la création au cours des siècles ?
Le cheminement diffère suivant les peuples avec une règle de jeu transmise oralement. Au départ, nous avons les dés (en os ou terre cuite), des pions et un plateau. Les échecs, bien que difficiles à dater, marquent un tournant dans le jeu de société : les premières traces découvertes en Inde remonteraient au 5ème siècle av. JC, pour aboutir à la forme du jeu que nous connaissons autour du 10ème siècle après JC.
Les cartes à jouer, plus tardives, apparaissent en Chine vers les 7ème-8ème siècles, sous forme embryonnaire. Celles que nous connaissons seraient quant à elles d’origine italienne, même si les plus anciennes cartes à jouer conservées (1430-1440, au moment de l’apparition de l’imprimerie) se trouvent en Allemagne.

Le jeu de société contemporain pointe le bout de son nez vers 1840, en même temps que la chromolithographie, en Allemagne essentiellement. C’est le point de départ de la production en masse du jeu, en couleurs et en carton au format qui est le nôtre aujourd’hui.  Au 18ème siècle, savoir jouer (cartes, échecs, charade, billard…) vous donnait accès aux salons aristocratiques. Le bas peuple jouait également, pour de l’argent et avec des règles plus floues. La fin du 19ème siècle avec la production de masse de jeux de société correspond en Europe, et en France notamment, à une volonté de la part des états d’éduquer le peuple. La majorité des jeux devaient être instructifs et traitaient de morale, de géographie ou d’arithmétique.

 

En quoi perçoit-on le jeu de société comme étant le miroir de la société qui l’a créé ?
Observez les courants de mode actuels : les jeux de coopération, comme le Verger ou Pandémie, fonctionnent particulièrement bien, ce qui peut être expliqué par un besoin de solidarité. Les joueurs préfèrent aujourd’hui se liguer ensemble contre le jeu plutôt que de s’affronter. La période actuelle est également marquée par le désir d’évasion, une envie de s’immerger dans un monde imaginaire comme celui de Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux, des thèmes qui auraient fait un flop il y a 20 ans.

Des années 30 aux années 70 au contraire, les jeux s’imprégnaient de l’actualité : jeux sur le pétrole, la cigarette (Clope au bec) ou jeu qui relate la guerre de manière quasi journalistique (Jeu du pas de l’oie, qui date de 1944 alors qu’il traite de la deuxième guerre mondiale !).

Le jeu de société actuel a aussi reconsidéré ses priorités auprès du jeune public : l’éducatif a été évincé au profit du ludique. Evolution que l’on doit en partie à l’Allemagne, seul pays à considérer le jeu de société comme partie intégrante de sa culture.

 

Et comment les Français se positionnent-ils ?
Les Français considèrent encore que le jeu de société est réservé aux enfants, et en viennent à développer une fois adultes une sorte de honte inconsciente à montrer qu’ils aiment jouer. Bon nombre d’auteurs français talentueux et audacieux mériteraient de susciter l’intérêt du grand public, au même titre que les créateurs de jeux vidéo détenteurs d’un statut grâce aux chiffres de vente du secteur. Le jeu de société en France n’est pas encore perçu comme un moment d’amusement et de partage intergénérationnel, et c’est bien dommage.

 

Propos recueillis par Maya Méducin.

Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Par G.George, Pédopsychiatre Aidez votre enfant à avoir confiance en lui !
Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Par Graine de Curieux Relations parents/grands-parents : trouver le bon équilibre
Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Par J. Sick, Formateur vélo Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Par M. Vaillant, Psychologue Quel est le rôle des grands-parents d’aujourd’hui ?
Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste Les jeux vidéo sont-ils dangereux ?

à lire aussi

Par Gaëlle, Maman de 2 garçons
Comment l’initier aux jeux de société ?
Comment l’initier aux jeux de société ?
Par Sophie M., Maman de 3 enfants
Je n’aime pas les jeux de société. Que faire avec mes enfants ?
Je n’aime pas les jeux de société. Que faire avec mes enfants ?
Par A.C. Berville, Fondatrice de Muses et musées
Le musée en famille : un jeu d’enfants ?
Le musée en famille : un jeu d’enfants ?
Par M. Stora, Psychologue et psychanalyste
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Les jeux vidéo, entre réel et virtuel
Par Mathilde B., Chef de produit jeux de société Oxybul
Comment développer l’adresse chez nos enfants ?
Comment développer l’adresse chez nos enfants ?

Top 5 articles

Comment jouer avec son enfant et y prendre plaisir !
Par J. Préveral, Ludothécaire
Comment jouer avec son enfant et y prendre plaisir !
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !
Par Armelle T.C., Maman de 5 enfants
Jouer avec des enfants d'âges différents ? Rien de plus simple !
Apprendre par le jeu, c’est possible ?
Par A. Audegond, DESS de psychologie cognitive
Apprendre par le jeu, c’est possible ?
Une poupée, pour quoi faire ?
Par N.Haberbush,codirectrice de l’association « Les enfants du jeu »
Une poupée, pour quoi faire ?
Comment jouer tout en apprenant ?
Par L. Exertier, Professeur des écoles
Comment jouer tout en apprenant ?
Laissez votre commentaire