Journées puériculture : jusqu'à -30% sur une sélection de produits puériculture
Du 18 avril au 1er mai

Je découvre la sélection

Appendicite chez l'enfant : comment la détecter

0 0
Appendicite chez l'enfant : comment la détecter Appendicite chez l'enfant / Crédit Fotolia
L’appendicite, cette inflammation si fréquente chez les enfants a de quoi effrayer un parent : votre enfant souffre de manière violente et vous ne pouvez pas le soulager. Une seule solution, direction les urgences pour une opération immédiate. Mais en fait, qu’est-ce que c’est l’appendicite ? Et comment pouvez-vous la détecter sans être médecin ?

L’appendicite, c’est quoi ?
L’appendicite est une inflammation de l’appendice, ce petit réservoir de la taille d’un doigt qui se trouve dans une dérivation de l’intestin, dans la partie inférieure droite de l’abdomen. D’une manière générale, cet appendice ne sert à rien. Sauf que si des selles ou un corps étranger viennent s’y loger, il se plaint d’être rempli et c’est la crise d’appendicite. Il peut également arriver qu’il ne contienne rien de particulier mais qu’il soit colonisé par une cohorte de bactéries qui viennent se fixer sur les parois et qui déclenchent l’inflammation. Lorsque l’appendice est enflammé, il faut absolument le retirer sous peine de le voir se sur-infecter et éclater. Dans ce cas, il y a infection de la région abdominale et on appelle cela la péritonite. Il faut opérer en urgence.

Les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille
Il est plus facile de détecter une appendicite chez une enfant que chez un bébé, le premier étant capable d’exprimer sa douleur. Chez un bébé, il faut s’alarmer s’il vomit et présente une forte fièvre et que son abdomen se met à gonfler et à être dur : n’attendez pas et filez à l’hôpital. L’enfant, quant à lui, va vous prévenir qu’une douleur monte progressivement dans son bas ventre, d’abord au niveau du nombril, puis du côté droit. Faites le test de la jambe : levez sa jambe droite et voyez ce qu’il se passe. S’il souffre davantage, c’est un signe à noter, il vaut sans doute mieux vous mettre en route vers un médecin qui pourra lui prescrire des tests sanguins pour confirmer l’appendicite. A cet âge, il arrive souvent que la même douleur soit produite par de la constipation, mieux vaut vérifier avant d’opérer.

Les symptômes impossibles à ignorer
Après s’être plaint de douleur au milieu du ventre puis sur le côté droit, votre enfant se met à vomir et sa température monte rapidement, jusqu’à 39 : il est temps de consulter. Il arrive également que votre enfant vienne à se plaindre de douleurs au moment de faire pipi ou qu’il souffre au niveau des côtes. Le médecin va examiner votre petit chéri, il va lui prescrire des analyses de sang et pratiquer quelques palpations. Lorsque l’on presse sur l’abdomen au niveau de l’appendice et que l’on relâche d’un coup, la douleur doit être violente. Le médecin peut également examiner un gonflement de l’abdomen ou une zone dure. Dans les deux derniers cas, il n’y a pas de temps à perdre à pratiquer des examens sanguins, l’enfant risque la péritonite et il faut l’opérer sans attendre. Il s’agit d’une urgence médicale à la suite de laquelle votre enfant va séjourner à l’hôpital pendant 3 jours avant de rentrer à la maison en convalescence.

Enfant malade : mode d'emploi
 


Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Du rire à l’hôpital
Par Bubble Mag Du rire à l’hôpital
Enfant grognon ou enfant malade ? Les conseils de la pédiatre.
Par Graine de parents Enfant grognon ou enfant malade ? Les conseils de la pédiatre.
Enfant dyslexique : accepter, accompagner, valoriser
Par Graine de parents Enfant dyslexique : accepter, accompagner, valoriser
Angine blanche chez l'enfant : comment la détecter et la soigner ?
Par Graine de parents Angine blanche chez l'enfant : comment la détecter et la soigner ?
Comment parler de la maladie chronique de votre enfant à son frère ou sa sœur ?
Par Graine de parents Comment parler de la maladie chronique de votre enfant à son frère ou sa sœur ?

Top 5 articles

Enfant dyslexique : accepter, accompagner, valoriser
Par Graine de parents
Enfant dyslexique : accepter, accompagner, valoriser
Laissez votre commentaire