Comment détecter un bouton de varicelle ?

0
Comment détecter un bouton de varicelle ? Comment détecter un bouton de varicelle - Crédit : Fotolia
Votre enfant n’est pas dans son assiette depuis quelques jours et vous vous demandez si ce n’est pas la varicelle. A l’école ou à la crèche, on vous a parlé de quelques cas il y a une dizaine de jours. A l’affût de la moindre trace sur son corps, vous êtes prêt à affronter les boutons. Oui mais comment les reconnaître ? Comment ne pas les confondre avec un autre type d’affection ? Le point avec quelques astuces. 


Les spécificités des boutons de varicelle
La varicelle débute doucement sans se dévoiler. Votre enfant présente tous les symptômes d’un rhume, de la fatigue au nez qui coule, à la petite poussée de fièvre. Et un jour, vous lui voyez quelques taches roses apparaître sur son corps. Vous les examinez mais il n’y a pas de bouton ! C’est peut-être une allergie à un aliment ou à un textile. Vous faites l’inventaire dans votre tête de ce qui s’est passé pendant les 2 derniers jours. Mais rien de nouveau ou d’extravagant. Votre petit chéri ne semble pas être dérangé par ces petites plaques rouges. Un peu plus tard dans la journée, vous constatez que le nombre de plaques a encore augmenté, et qu’au milieu de ces taches viennent se loger des petites vésicules blanches. Ces boutons, gorgés de liquide, mesurent entre 2 et 5 millimètres et apparaissent en deux ou trois fois. Chaque poussée s’accompagne d’une tournée de fièvre. Pas de doute cette fois, c’est bien la varicelle.


Que faire contre ces petits boutons qui grattent, qui grattent...
Le pire moment à passer dans la varicelle, pour votre enfant, c’est cette période interminable pendant laquelle les boutons démangent horriblement. Ça pique, ça brûle, ça démange, ça fait des frissons à en faire tourner la tête. Avec ça, impossible de jouer ou de dormir. Vivement que ça s’arrête ! Votre médecin peut vous donner un sirop antihistaminique pour calmer les démangeaisons mais vous ne pourrez pas en donner à votre petit chéri plus de 3 fois par jour. La seule solution, c’est de veiller votre enfant pour vous assurer qu’il ne se gratte pas et pour lui offrir votre présence apaisante. Vous pouvez lui mettre des moufles aux mains et l’habiller de façon à lui mettre plusieurs épaisseurs mais prenez soin de ne pas lui donner trop chaud car la transpiration est l’ennemi des boutons : elle les rend encore plus insupportables !


Traitement et prévention
Des cas les plus légers (une dizaine de boutons) aux cas les plus lourd (plusieurs centaines de boutons partout sur le corps), il n’existe pas de traitement contre la varicelle. La patience est la clé de tout. Le seul traitement est localisé : il consiste à assécher les boutons et prendre garde à ce qu’il ne s’infectent pas. Après quelques jours, les petites vésicules auront perdu toute leur eau et se seront asséchées. Les boutons vont alors tomber et la peau va se reconstituer pour redevenir aussi belle qu’avant ! Mais attention à ne pas les gratter car les cicatrices apparaissent vite...


Cet article vous a été utile ? Donnez votre avis en commentaire ! 
Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Quelques remèdes de grands-mères pour venir à bout du rhume de bébé
Par Graine de parents Quelques remèdes de grands-mères pour venir à bout du rhume de bébé
Maladies d'Hiver, quand faut-il consulter son pédiatre ?
Par Graine de parents Maladies d'Hiver, quand faut-il consulter son pédiatre ?
Varicelle chez l'enfant : comment la soigner
Par Graine de parents Varicelle chez l'enfant : comment la soigner
Rhume chez l'enfant : comment le soigner
Par Graine de parents Rhume chez l'enfant : comment le soigner
Rhume de hanche : c'est quoi et comment et le soigner
Par Graine de parents Rhume de hanche : c'est quoi et comment et le soigner
Laissez votre commentaire