Enfants maltraités : que peut-on faire pour les aider ?

0
Enfants maltraités : que peut-on faire pour les aider ? Enfants maltraités : que peut-on faire pour les aider ? - Crédit : GARTIK/Adobe
Comment agir et venir en aide aux enfants maltraités ? Laura Morin, responsable de la communication de l’association Enfant Bleu explique qu’il ne faut pas avoir peur de signaler un enfant en danger, et ne pas hésiter à appeler la police si vous assistez à des violences.


“Parlez-en, même si vous n’avez que des soupçons”
Laura Morin : “Il ne faut pas avoir peur de signaler un enfant en danger, même si on n’a que des soupçons. Il faut en parler pour que ce ne soit plus un tabou. Mieux vaut se tromper que de laisser un enfant en danger sans assistance. En France, 2 enfants meurent chaque jour suite à des maltraitances. Le fait d’en parler, permet aux services de la protection de l’enfance de mener l’enquête et d’aller voir ce qu’il se passe dans le foyer suspecté de négligence ou de maltraitance. Ce n’est pas parce qu’on signale une famille aux services sociaux que celle-ci va forcément être séparée. Mais un soupçon tû est presque un acte complice. La protection de l’enfance est la responsabilité de tous.”

Depuis 27 ans, l’association Enfant Bleu vient en aide aux enfants victimes de maltraitance. Fondée par une ancienne victime, l’organisation offre un accompagnement immédiat et gratuit aux enfants maltraités, comme aux adultes ayant soufferts de sévices dans leur enfance. 

“La responsabilité de tous : 5 façons d’agir”
Laura Morin : “Si vous êtes confronté à une urgence, si vous entendez des cris ou êtes témoin de violence, il faut immédiatement appeler la police au 17.
Si vous avez des suspicions, il existe 4 solutions:
Vous pouvez appeler le 119, le numéro national de l’enfance en danger, c’est une ligne gratuite, joignable 24h/24h et 7 jours/7 et l’appel peut rester anonyme.
Vous pouvez également contacter notre association ou une autre association de défense des enfants victimes de maltraitances.
Vous pouvez également adresser un courrier à la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) de votre département, afin que les services de l’enfance puissent mener une enquête pour déterminer les conditions de vie d’un enfant.
Vous pouvez aussi écrire directement au Procureur de la République, au Tribunal de Grande Instance de votre localité.”


“Sensibiliser les enfants eux-mêmes ”
Laura Morin : “Au sein de notre association Enfant Bleu, nous faisons également beaucoup de prévention. Nous allons dans les écoles pour informer les enfants, leurs parler de leur droit et nous faisons également des formations auprès des professionnels (enseignants, infirmières, médecins...) pour les sensibiliser aux signes de maltraitance. Comment reconnaître un poignet cassé par accident d’un poignet brisé sous la violence ? Il y a un grand manque de formation à ces problèmes.”


“Améliorer la loi et la protection de l’enfance”
Laura Morin : “L’association comprend une commission juridique, un groupe de travail qui réfléchit concrètement sur les moyens d’améliorer le système de protection de l’enfance. Nous avons notamment contribué à élargir le domaine de prescription d’un crime de 10 à 20 ans après la majorité en cas de maltraitances sexuelles. Nous nous constituons aussi partie civile dans certains procès pour représenter les enfants qui n’ont personne d’autre pour les représenter et cela permet également de faire avancer la loi en pointant les dysfonctionnements institutionnels qui peuvent conduire à des situations dramatiques. En septembre 2015, le meurtre du petit Bastien en Seine-sur-Marne ou celui du petit David à Nantes en janvier 2017, démontrent qu’il y avait des soupçons dans l’entourage et qu’on aurait peut-être pu éviter le pire.”



Besoin de conseils ? Vous suspectez un cas de maltraitance dans votre entourage ? N’hésitez-pas à contacter l’association Enfant Bleu au 01 56 56 62 62 ou par email renseignements@enfantbleu.org
Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Enfant

Comment aider l'aîné à accepter la venue d'un deuxième enfant ?
Par Graine de parents Comment aider l'aîné à accepter la venue d'un deuxième enfant ?
La mère donne la vie, mais le père donne la liberté
Par Graine de parents La mère donne la vie, mais le père donne la liberté
La place dans la fratrie a-t-elle une influence sur l’enfant ?
Par Graine de parents La place dans la fratrie a-t-elle une influence sur l’enfant ?
Le deuxième arrive, comment occuper l'aîné ?
Par Graine de parents Le deuxième arrive, comment occuper l'aîné ?
Les grands-parents ont une écoute différente des parents
Par Graine de parents Les grands-parents ont une écoute différente des parents
Laissez votre commentaire