Connaître ou ne pas connaître le sexe du bébé… telle est la question !

0 0
Connaître ou ne pas connaître le sexe du bébé… telle est la question ! Connaître ou ne pas connaître le sexe du bébé… telle est la question ! - Crédit : Anna Leschenko/Fotolia
Pour lutter contre le tiraillement entre la volonté de connaître le sexe de son bébé et la surprise… se laisser porter par la grossesse !

Une fois enceinte et rassurée par rapport au déroulement de la grossesse et au bon développement du bébé, je me suis très vite posée la question du sexe de mon enfant. Je ressentais un besoin important de personnaliser ma relation avec ce petit être qui se développait en moi.

Trois enfants et trois histoires !

 

Première grossesse : face à notre désaccord… une surprise !
Enceinte de mon premier enfant, j’exprimais le souhait d’avoir un garçon, pour diverses raisons, tout en sachant que j’aurais été très heureuse d’avoir une fille. Mais un petit gars me faisait rêver…

J’ai très vite voulu connaître son sexe afin de personnaliser ce bébé qui grandissait dans mon ventre. Totalement absorbée par cette première grossesse, la tête dans les nuages, j’avais envie de tisser un lien magique et fort avec ce petit être et la connaissance de son sexe en faisait partie ! Malheureusement, mon mari ne partageait absolument pas cette sensation. Rien de tel pour lui que de vivre la surprise au moment de la naissance…

Malo ne nous a pas laissé la possibilité de tergiverser sur la question, puisque lors de la deuxième échographie, il croisait les jambes ! Mon mari a finalement réussi à me convaincre, lors de la dernière échographie à conserver la surprise et rêver jusqu’au bout, le terme étant si proche.

Et à vrai dire, quel bonheur, dans la salle d’accouchement, de voir mon mari lever cet enfant en criant de bonheur « c’est un garçon ! »

 

Deuxième grossesse : un choix multiple
Deuxième grossesse rapprochée. J’imaginais bien un petit frère pour mon Malo. Très vite, donc, est revenue la question du sexe…

Mon mari restait sur sa joie et sa surprise de la première naissance. Il souhaitait revivre cela, et n’en démordait pas. Je n’étais pas prête cette fois ci à me laisser convaincre. J’avais envie de me projeter, de personnaliser mon bébé, de créer notre nid d’amour avec le maximum d’éléments.

Face à l’impasse devant laquelle nous nous trouvions, aucun de nous deux ne cédant aux arguments de l’autre. Mon mari a finalement accepté que je connaisse le sexe, à condition que je le garde pour moi et que pour moi ! Je sentais que c’était important de respecter ces conditions.

Lors de la visite du 4ème mois, la gynécologue m‘a annoncé, à ma grande joie, que j’attendais un garçon. Restait maintenant à garder ce grand secret…

J’ai décidé, histoire de ne pas influencer mon mari, d’appeler mon bébé « ma crevette». J’oscillais entre « le bébé a bougé », et « la crevette a le hoquet ! ».

Nous avons tous les deux joué le jeu : mon mari n’a jamais essayé de me faire deviner, ou d’interpréter mes paroles, et moi j’étais très vigilante… C’était mon secret, mon monde, ma relation que je créais avec mon deuxième fiston qui grandissait en moi.

Et nous assumions très bien par rapport à l’extérieur ce choix de couple qui respectait finalement nos envies respectives.

En arrivant à la maternité nous avions bien un prénom féminin et un prénom masculin. Je savais en arrivant qu’allait naître notre petit Titouan, notre deuxième fiston. Mon mari a eu la joie de soulever cet enfant et de découvrir, avec autant de surprise que pour le premier, que c’était un garçon. Nous nous sommes sentis l’un et l’autre comblés dans nos attentes.

 

Troisième bébé : connaître le sexe du bébé à tout prix !
Comme vous pouvez l’imaginer, bien que comblés par deux garçons, j’éprouvais un désir énorme d’avoir une fille. Nous souhaitions un troisième enfant, peu importait le sexe pour mon mari. Mais il m’était difficilement imaginable de ne pas avoir une petite fille.

J’ai très vite expliqué à mon mari qu’il était important pour moi de connaître le sexe de ce nouveau bébé qui arrivait afin de me préparer, d’accepter, de me réjouir, et de vivre cette grossesse comme un trésor. Les mois de grossesse me donnaient cette chance de passer outre une possible déception, et de vivre pleinement l’attente d’un troisième garçon. Il était important que je fasse ce travail, ce renoncement au moment de cette phase d’attente, de lien unique que la mère tisse avec son bébé. Je ne pouvais imaginer être déçue ou triste le jour de sa naissance.

Mon mari, bien que ne partageant pas ce besoin d’avoir une fille, a entendu pleinement ce discours, et a su répondre à cette nécessité en acceptant dès les premiers mois de connaître le sexe du bébé

Nous fûmes comblés de joie et de bonheur, puisque nous attendions une petite fille…

Et vous, avez-vous choisi de connaître le sexe de votre bébé ?
 
 

Par Laure Teyssendier, Maman de 3 enfants

 

D'accord, pas d'accord ? Dites-le en commentaire !

3 jours seulement à -20% dès 50 € d'achat* sur les produits OXYBUL vendus sur www.idkids.fr et dans nos magasins IDKIDS. Jusqu'au 4 décembre.

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Grossesse - Adoption

Que prévoir pour l'arrivée de Bébé ?
Par Steph7827, Maman Que prévoir pour l'arrivée de Bébé ?
Conseils pour le 1er mois de grossesse
Par Elodie J., Sage-femme Conseils pour le 1er mois de grossesse
Conseils pour le 4e mois de grossesse
Par Elodie J., Sage-femme Conseils pour le 4e mois de grossesse
Conseils pour le 7e mois de grossesse
Par Elodie J., Sage-femme Conseils pour le 7e mois de grossesse
Conseils pour le 6e mois de grossesse
Par Elodie J., Sage-femme Conseils pour le 6e mois de grossesse

à lire aussi

Par M. Aragou, Papa
Le 5ème mois de grossesse ou le jour où je découvre le sexe de mon bébé
Le 5ème mois de grossesse ou le jour où je découvre le sexe de mon bébé
Par Elodie J., Sage-femme
Conseils pour le 5e mois de grossesse
Conseils pour le 5e mois de grossesse
Par J. Hospital, Directrice de ludothèque
Des jeux pour les filles, des jeux pour les garçons : est-ce vraiment un problème ?
Des jeux pour les filles, des jeux pour les garçons : est-ce vraiment un problème ?
Par M. Aragou, Papa
Le 3ème mois ou la première échographie
Le 3ème mois ou la première échographie
Par Gaëlle, Maman de 2 garçons
Jouets guerriers : autoriser, mais dans certaines limites
Jouets guerriers : autoriser, mais dans certaines limites

Top 5 articles

Listériose et grossesse : on fait attention !
Par l'Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES)
Listériose et grossesse : on fait attention !
J’attends des jumeaux !
Par Céline M., Maman de 2 enfants
J’attends des jumeaux !
Toxoplasmose et grossesse
Par l'Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES)
Toxoplasmose et grossesse
Haptonomie et grossesse
Par C. Dolto, Haptopsychothérapeute
Haptonomie et grossesse
La prise de poids pendant la grossesse
Par B.Lafarge-Bart, Chef de service gynécologie-obstétrique
La prise de poids pendant la grossesse
Laissez votre commentaire