close cross cancel bubble smiley
 

La grossesse glamour ? Un mythe !

La grossesse glamour ? Un mythe !
La grossesse glamour ? Un mythe ! - Crédit : nenetus/Fotolia
Qui n’a pas rêvé, enceinte, d’être belle, épanouie, en forme ? On a toutes vu certaines de nos amies ou connaissances resplendissantes, comblées, voire révélées par la maternité… Et nous ? Zoé rétablie sa vérité sur sa grossesse.

Désillusions sur l’idylle de la grossesse !
Zoé : "Avant de connaître les joies (et les peines !) de la grossesse, je trouvais que toutes les femmes enceintes dégageaient un charme particulier, pétillaient de bonheur, et de beauté. J’entendais souvent parler des hormones, de cheveux magnifiques, des seins attrayants, des hanches joliment dessinés. En quelques mots : la féminité dans toute sa splendeur !
Je m’imaginais bien dans de telles dispositions.
Quelle surprise au fur et à mesure de la grossesse, de mes grossesses, de découvrir que les choses n’étaient pas si évidentes… Bien que la grossesse soit un moment très particulier dans la vie d’une femme et ne devrait être qu’une parenthèse de bonheur, certains troubles viennent entailler cet idéal."


Les premiers mois : la maladie du sommeil
Zoé : "Dès les premières semaines de grossesse, j’ai ressenti une extrême fatigue s’abattant sur moi avec la seule et unique envie : celle de dormir. Plus aucune motivation, ni énergie. Plus d’envies hormis celle de me mettre sous la couette. Le soir, impossible de me coucher après 20h ! Au grand désespoir de mon mari, qui est un couche-tard. Il a bien essayé de m’encourager, gentiment au départ, de me proposer des sorties sympas, courtes. Mais rien n’y faisait. Il m’a longtemps reproché de ne rien faire, ni voir personne. Puis a pris son mal en patience et m’a laissée hiberner !
Et quelle surprise, en me regardant dans un miroir, de voir que mon visage était marqué de cernes et bouffi de sommeil !
A cette grande fatigue, s’est ajouté un sentiment de malaise permanent qui se matérialisait par des « hauts le cœur », un goût métallique dans la bouche et des envies difficilement contrôlables…"


Bonjours poils, varices et vergetures !
Zoé : "Au fur et à mesure des semaines, les kilos se sont accumulés, et malheureusement pas seulement au niveau du ventre (seule partie de mon corps dont j’étais fière !). Mes jambes sont devenues lourdes, lourdes, et des Insomnies sont apparues… Pas très esthétique mais très douloureux. Vêtements larges et bas de contention au programme ! Chouette !
N’oublions pas de mentionner les jolies vergetures venues dessiner hanches et cuisses, et ceci malgré les tonnes de crèmes et huiles étalées, soyons honnête, pas tous les jours … Heureusement qu’il existe d’autres crèmes faisant disparaître ces petites traces bien ancrées dans nos peaux ; aussi efficaces j’imagine ;-)…
Et pour couronner l’ensemble de ces petits désagréments physiques, une sacré pilosité, difficilement combattable. Et pourtant je suis blonde…
Bref, je me suis sentie vraiment femme (!!!) pendant ces 9 mois."

 

Une baleine à la maison 
Zoé : "Les derniers mois sont encore plus terribles pour la féminité. La prise de kilos bien répartie sur tout le corps (sans oublier le triple menton), ce ventre si protubérant, nous transforme véritablement en baleine. A ceci s’ajoute la difficulté de s’habiller, et de ressembler à autre chose qu’à un sac. Et surtout notre grâce dans tout déplacement, démarche, changement de position.
Nous passons d’une démarche féminine, voire féline certains jours (!) à une démarche bovine. Un grand merci à mon cher mari pour le petit coup de pouce du matin pour me lever, faire mes lacets, mettre mes chaussures, chaussettes, et à la fin, relever ma culotte …Comme je me suis sentie glamour ! Et pourtant mon mari continuait à me regarder avec son regard fier et épris, parfois rieur, un peu moqueur, et continuait à me désirer… L’amour rend décidemment aveugle !
En réalité, il était émerveillé par la nature. Par ce corps, le mien en l’occurrence, qui construisait la vie de son bébé et ne s’attardait pas sur tous ces détails plutôt pittoresques pour lui.
Heureusement que la majorité de ces désagréments ne durent que le temps de la grossesse, et qu’ils sont vite oubliés grâce à l’arrivée de notre bébé !"

  

 
Vous avez aimé ? Dites-le en commentaire !
Laissez votre commentaire

autres sujets dans Grossesse - Adoption

Accouchement : quelles alternatives quand on ne peut pas avoir la péridurale ?
Par Graine de parents Accouchement : quelles alternatives quand on ne peut pas avoir la péridurale ?
Enceinte quels aliments est-il conseillé d’éviter ?
Par Graine de parents Enceinte quels aliments est-il conseillé d’éviter ?
Première rencontre avec mon enfant, les mamans racontent
Par Graine de parents Première rencontre avec mon enfant, les mamans racontent
Comment se passe le test de dépistage de la trisomie 21 ?
Par Graine de parents Comment se passe le test de dépistage de la trisomie 21 ?
Première rencontre avec mon enfant, les papas racontent
Par Graine de parents Première rencontre avec mon enfant, les papas racontent
Prévisualiser le site au
Conserver pendant ma navigation

Id Navigation