LES JOURS OXYBUL, JUSQU'À -30%* SUR DES CENTAINES DE PRODUITS

> J'en profite

Bébé prématuré : comment gérer la culpabilité ?

0
Bébé prématuré : comment gérer la culpabilité ? Bébé prématuré : comment gérer la culpabilité ? - Crédit : adrian_ilie825/Fotolia

Votre enfant est né prématuré, et vous culpabilisez ? Pas de panique, vous n'êtes pas les seuls. Les mères ont notamment tendance à penser qu'elles ne sont pas allées au bout de leur « travail », qui était d'accompagner leur enfant jusqu'à son terme, et en ressentent une vive douleur. Sachez que culpabiliser, c'est aussi un moyen inconscient pour les parents de reprendre le contrôle sur la grossesse, de lui donner du sens.

Pour surmonter le sentiment de culpabilité après une naissance prématurée, mettez des mots sur cette épreuve avec votre conjoint ou dans des groupes de parole. Et donnez-vous du temps !


Ce n’est pas de votre faute !
Voir votre bébé si petit et si maigre n'est jamais facile, et vous avez peur d'éventuelles séquelles.
L'avis de Marion Pothin, pédiatre : « Sachez que ce n'est jamais votre faute ! Sauf si vous avez sauté à l'élastique en pleine grossesse... Mais avoir un enfant prématuré est un hasard de la vie auquel vous ne pouvez rien. » 
Le témoignage de Louane, 37 ans : « J'ai culpabilisé parce que je me disais qu'on avait forcé mon enfant à sortir de mon ventre, sans que ni lui ni moi ne soyons préparés. »


Parlez-en avec d'autres parents concernés
Il est important que le sujet ne soit pas tabou dans votre couple. N'hésitez pas à demander à votre conjoint ou votre conjointe comment il a vécu la naissance et ce qu'il ressent aujourd'hui. Il est important de mettre des mots, après coup, sur vos sentiments. Vous pouvez également rejoindre des groupes de parole ou faire appel à un psychologue.
Le témoignage de Louane, 37 ans : « Bêtement, je pensais que la naissance prématurée de mon bébé avait été causée par le grand ménage de printemps que j'avais fait la veille. Ça m'a fait du bien d'en parler avec d'autres mamans. L'une d'elles s'était énervée à la caisse d'un supermarché et était persuadée que cela avait déclenché la naissance... »


Donnez-vous du temps
Tout le monde vous répète que ce n'est pas de votre faute, mais vous continuez à être angoissé et à culpabiliser. Ne vous inquiéter pas : une naissance prématurée est une épreuve pour les parents et vous avez besoin de temps pour la digérer. En attendant, soyez à l'écoute de vos sentiments : vous vous êtes oublié pendant ces périodes de stress. Et concentrez-vous sur le positif !
Le témoignage de Louane, 37 ans : « Ma fille a 6 ans aujourd'hui, et va très bien. Je la verrai toujours comme une battante, qui a surmonté bien des épreuves »
L'avis de Marion Pothin, pédiatre : « Tout ce qu'un entant vit le rend unique. Les mois qui suivent une naissance prématurée ne sont pas que négatifs, ce qu'il se passe entre patients et soignants, ou dans le couple... Cela peut changer une vie ! »



Pour en savoir plus 





Et chez vous, ça se passe comment ?

Commentaires 0 Partager 0

autres sujets dans Grossesse - Adoption

Prématuré : le retour à la maison sans lui
Par Graine de parents Prématuré : le retour à la maison sans lui
Tout sur la prématurité en 5 définitions
Par Graine de parents Tout sur la prématurité en 5 définitions
Les principales causes de la prématurité
Par Graine de parents Les principales causes de la prématurité
Âge réel ou âge de naissance, quelle différence ?
Par Graine de parents Âge réel ou âge de naissance, quelle différence ?
Bébé prématuré : comment gérer la culpabilité ?
Par Graine de parents Bébé prématuré : comment gérer la culpabilité ?
Laissez votre commentaire